De l’école de management au freelancing

Pourquoi de plus en plus d’étudiants et de diplômés d’écoles de management tournent le dos au schéma classique du salariat, pour se lancer en freelance ?

Le rôle d’une école de management

Alors que nos stages, alternances nous poussent vers le salariat et que nos alumnis sont pour la plupart des cadres en entreprise ayant gravi les échelons au fur et à mesure de leur carrière, j’ai été sonder le point de vue de Jean-François Fiorina, directeur adjoint de Grenoble École de Management concernant la position des écoles de commerce à l’égard du freelancing

Il note un phénomène qui a commencé depuis une dizaine d’années et s’est véritablement intensifié depuis cinq ans, incitant les écoles de management à prendre en compte les envies et aspirations nouvelles des étudiants.

Une école de management n’a pas pour unique mission de former des managers, les étudiants veulent avant tout être libres de leur choix, agiles dans leur carrière, capables de s’adapter très rapidement à un nouvel environnement.

Jean-François Fiorina, directeur adjoint de Grenoble École de Management

Les taux croissants de turnover en entreprise viennent corroborer ces revendications et témoignent de cette rupture générationnelle.

Le freelancing apparaît comme un moyen de répondre à ce besoin de liberté, à la quête de sens dans son travail et aux différents objectifs personnels.

Dès lors, l’école de management a un double rôle à jouer :

D’abord un rôle d’information et de pédagogie à destination des étudiants afin de leur donner les clés de compréhension de ce mode de travail, en parler comme une alternative à part entière et les inciter à la réflexion sur ce choix de carrière et choix de vie.

Le deuxième rôle consiste à intégrer des missions en freelance dans la scolarité pour ceux qui le souhaitent. Il s’agit là d’un véritable modèle à inventer en prenant en compte l’encadrement légal, l’accompagnement de l’étudiant, la progression pédagogique.

Jean François Fiorina est conscient que les étudiants apprennent de plus en plus hors des salles de classe, il souhaite dès lors trouver une manière d’intégrer le freelancing dans le cursus de l’étudiant pour les prochaines promotions. Des réflexions sont déjà en place entre les différents services, en année de césure le stage ne sera bientôt plus la seule option et des missions freelances pourront être effectuées, l’école réfléchit déjà à des partenariats avec des plateformes collaboratives.

L’avenir de l’école va être d’organiser l’expérience étudiante en intégrant et labellisant les différentes activités participant à la formation.

Jean-François Fiorina

Le point de vue étudiant

J’ai découvert le freelancing lors de ma première année à Grenoble École de Management à travers Crème de la Crème, à l’époque la plateforme était spécialisée dans la mise en relation entre étudiants des grandes écoles et entreprises.

Les missions proposées étaient assez variées : business development, communication, études de marché, je me retrouve à effectuer une dizaine de missions la première année en me spécialisant au fur et à mesure.

La première raison qui m’a poussé à me lancer en freelance a été l’envie de monter en compétences. Je sentais que j’apprenais beaucoup dans mes différentes activités (association, expérience professionnelle) et j’avais encore du temps de libre. Il n’y a jamais de mission pour laquelle on maîtrise à l’avance l’ensemble de la prestation, pour chacune d’entre elles, j’ai été obligé de sortir de ma zone de confort, de me former soit avec des ressources de la bibliothèque de mon école, soit avec des contenus en ligne.

En ce sens le freelancing est un challenge, car on ne peut pas se contenter de ce que l’on connaît pour réussir une mission, il faut aller au-delà en se formant et dépasser les attentes de ses clients.

Ensuite, ce qui est le plus important à mes yeux dans mon travail est le sens que je lui donne. Je n’arrive pas à m’impliquer si je ne peux pas sentir l’impact de mon travail dans la progression d’un projet.

Le freelancing me donne la possibilité de choisir les missions sur lesquelles je travaille, le cadre dans lequel je réalise la prestation et d’avoir un contrôle sur la valeur que je crée.

Ce sont des privilèges que n’ont pas eus la plupart de mes camarades qui se sont orientés vers des stages traditionnels.

Enfin, réaliser des missions en freelance est une manière de remplacer son job étudiant par une activité plus flexible et plus lucrative, vous décidez quand vous travaillez et vous fixez vous-même vos tarifs en fonction de la valeur que vous accordez à vos prestations.

Le freelancing est une excellente alternative aux jobs étudiants.

L’école de commerce, un terreau favorable au freelancing ?

En école de commerce, on nous apprend la capacité d’adaptation, la prise de risque, on nous inculque des connaissances pluridisciplinaires, nous devenons des « poissons capables de nager dans tous les eaux ».

Ces enseignements sont utiles dans le quotidien du freelance qui, en plus de son expertise, doit être un bon chef de projet, savoir jongler entre différentes missions et organiser son temps, doublé d’un excellent sens commercial pour vendre ses prestations. Il doit également pouvoir rapidement identifier le besoin de son client pour lui apporter une solution en découvrant souvent de nouvelles méthodes de travail, une nouvelle culture d’entreprise. En ce sens, les formations d’école de management préparent déjà au travail en freelance.

Les établissements qui sauront s’adapter et intégrer dans la pédagogie des missions en freelance auront une valeur ajoutée auprès d’une génération en quête de liberté et de sens dans son travail.

Photo de couverture Honey Yanibel Minaya Cruz
Photo #2 Poodar Chu

Samuel Durand
Étudiant-Freelance

Étudiant-Freelance et passionné par le futur of work, je réalise durant mon année de césure une étude sur le freelancing dans le monde. Avec une camarade, nous partons à la rencontre des acteurs de ces mutations du monde du travail : freelances, entreprises, communautés, auteurs. Vous pouvez suivre nos travaux sur www.going-freelance.com

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Quand Amédée se lançait en freelance • JANVIER

Avec le soutien bienveillant de