Freelances, 5 conseils pour augmenter votre visibilité grâce au référencement naturel

Le référencement naturel consiste à améliorer la visibilité d’une page ou d’un site internet dans les moteurs de recherche. Contrairement aux liens sponsorisés, le trafic ainsi acquis est totalement gratuit, ce qui en fait une stratégie pérenne. Vous vous êtes toujours demandé comment Google faisait pour choisir les sites à classer en première position ? Suivez le guide, on vous explique tout.

1 – Trouver les bons mots-clés

Pour commencer votre démarche de référencement naturel, il va falloir identifier les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Il existe en effet plusieurs types de mots-clés. Pour commencer, il y a les mots-clés génériques comme Graphiste qui sont les plus concurrentiels. Ensuite, il y a les mots-clés plus spécifiques comme Graphiste Print Freelance qui sont un peu moins concurrentiels et plus ciblés. Enfin, il y a les requêtes locales telles que Graphiste Print Freelance Paris qui sont bien plus accessibles.

Pour commencer votre démarche de visibilité dans les moteurs de recherche, je vous conseille de vous concentrer sur des requêtes locales.

Les mots-clés génériques ont des forts volumes de recherche, mais ils sont très concurrentiels. De plus en tant que freelance, seriez-vous capable de répondre à l’ensemble des demandes si vous étiez premier sur ce genre de requêtes ?

Les mots-clés spécifiques répondent à une demande précise et bien formulée. Ce qui est intéressant avec ce type de requête, c’est qu’une fois bien positionné sur ces mots-clés vous recevrez des demandes ciblées et sérieuses, qui correspondent à vos compétences.

Les mots-clés locaux sont moins concurrentiels que les autres. Il est donc plus facile de se positionner sur ces mots-clés, même s’il faut relativiser cette affirmation depuis l’explosion du nombre de plateformes pour freelances : Malt, Comet, XXE, Yoss, FreelanceRepublik, etc.

Pour définir votre premier objectif, je vous conseille de choisir un mot-clé précis qui définit bien votre activité et d’y associer le terme freelance et celui de votre localité.

Gardez à l’esprit que les plateformes de freelances citées ci-dessus cherchent également à se positionner sur ces mot-clés, il est donc plus intelligent de commencer par cibler Graphiste Print Freelance Boulogne Billancourt que Graphiste Print Freelance Paris puisque ces plateformes visent uniquement les grandes villes. Vous pouvez également, si vous habitez dans une métropole, ajouter le numéro de votre arrondissement à votre mot-clé cible.

2 – Créez votre Fiche Google My Business

La première chose à faire pour améliorer votre visibilité sur Google, qui représente + de 90% des recherches effectuées en France est de créer une fiche Google My Business, ce service est gratuit et vous permet de ressortir sur les requêtes locales effectuées sur Google et Google Maps.

Pour optimiser votre fiche, soignez particulièrement le nom de l’établissement. Vous pouvez par exemple indiquer Xavier Niel, Developpeur Web Paris.  Indiquez ensuite votre adresse,  vos horaires de travail, votre numéro de téléphone, l’url de votre site internet et publiez des photos de vos réalisations. Enfin, pour optimiser la visibilité de votre fiche, demandez des avis à vos clients. Pour faire un lien vers votre fiche, c’est un peu technique, donc je vous renvoie vers cette fiche d’aide du support Google. Votre fiche s’affichera ensuite sur les différents services de Google : GoogleGoogle MapsGoogle+.

3 – Créer un site internet optimisé

Il est maintenant temps de passer à la vitesse supérieure et de créer un site internet optimisé pour les moteurs de recherche. À ce stade vous devriez avoir une liste d’une dizaine de mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Pour commencer, il est important de choisir le bon outil pour votre site internet. Evitez les services comme Wix, Jimdo, Weelby ou Squarespaces, car vous seriez vite limité et ces plateformes ne sont pas optimisées pour le référencement naturel.

Je vous conseille plutôt d’installer le CMS WordPress sur votre propre hébergement (OVH, Gandi, Online ou Infomaniak par exemple) ou plus simple d’utiliser WordPress.com.

Ensuite, vous allez devoir créer une page pour chacun des mots-clés. Gardez à l’esprit que votre page d’accueil est la page la plus puissante au niveau du SEO, car c’est elle qui reçoit la majorité des liens entrants. Optimisez donc la page d’accueil sur le mot-clé que vous ciblez en priorité, puis créez une page par mot-clé.

Pour optimiser une page sur un mot-clé, vous devez indiquer ce mot-clé dans le titre de votre page, avoir une méta description attrayante pour inciter les internautes à cliquer sur votre lien et répéter ce mot-clé plusieurs fois dans le contenu de votre page.

Ensuite, liez les pages entre elles de façon logique, en utilisant des titres de lien qui décrivent bien le contenu de la page cible.

4 – Ecrire des contenus pertinents

Attention, pour que votre site soit bien référencé, il ne suffit pas de répéter bêtement le mot-clé sur la page ou de l’écrire en blanc sur blanc en bas de la page. Cette époque est maintenant révolue, vous devez écrire des contenus pertinents, des articles de fond dont la qualité vous permettra de sortir du lot.

Par exemple, pour un développeur web, cela consistera à écrire des articles sur les langages de programmation, les frameworks, d’indiquer quels sont les langages les plus utilisés, les plus adaptés pour chaque type de projet, pour optimiser les performances de son application, etc.

5 – Obtenir des liens vers votre site

Une fois que votre site est optimisé pour les moteurs de recherche et que vous avez un nombre satisfaisant de contenus qualitatifs, vous allez devoir partir à la chasse aux liens. C’est en effet le critère le plus important de l’algorithme de Google : le nombre de liens qui pointe vers les différentes pages de votre site internet.

Pour commencer, vous pouvez référencer votre site dans différents annuaires, généralistes, locaux,  et thématiques, indiquer l’adresse de votre site sur vos profils sociaux ou sur les sites des clubs et associations dont vous êtes membre.

Ensuite, il va falloir être créatif et trouver un moyen de vous distinguer qui corresponde bien à votre secteur d’activité. Vous pouriez par exemple créer une infographie et contacter les différents sites d’actualités de votre domaine pour qu’il la relaie. Ou alors écrire un article pour le blog référent de votre secteur d’activité et y inclure un lien vers votre propre site. Enfin, vous pourriez également écrire des témoignages pour les outils que vous utilisez afin qu’il le publie sur leur site avec un lien vers le vôtre.

Ce ne sont que des exemples, à vous de trouver pour quelle raison un webmaster ferai un lien vers votre site et gardez bien à l’esprit que le plus important reste la qualité de vos contenus.

Cet article a été écrit par Nicolas Picand, Consultant SEO Freelance à Paris. Vous pouvez retrouver son interview sur Amédée ou le suivre sur Twitter et Google+ afin d’être informé des différentes évolutions de l’algorithme de Google.

Photo de couverture Allen Cai on Unsplash
Photo #2 Tobias Cornille on Unsplash

Nicolas Picand
Expert en référencement naturel et réseaux sociaux

Consultant webmarketing indépendant je travaille à créer des sites et à leur amener de la visibilité via les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, l’emailing ou la publicité.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

travailler en freelance
03/11/2018Palabres

Les sept temps du freelance

Administratif, vente, communication, veille, formation, networking et… production, comment articuler ces différents temps du métier de freelance ?...

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Amédée à la recherche du temps perdu • NOVEMBRE

Avec le soutien bienveillant de