La rentrée d’Amédée

Septembre 2017

Les journées qui raccourcissent, le bronzage qui fout le camp et bientôt les feuilles mortes glissantes sous nos pieds, pas de doute, c’est la rentrée. Amédée n’a pas à se plaindre, il a passé de bonnes vacances et en a même profité pour prendre soin de lui, mais bon, quand même, chaque année, ça fout un petit coup… Heureusement, Frangipane, sa bien-aimée, est là pour lui remonter le moral : la rentrée, c’est un nouveau départ, le moment de poser les bases des succès à venir, c’est aussi l’occasion d’apprendre de nouvelles choses. Apprendre et progresser, oui, ça c’est motivant. Consolider son expertise, acquérir de nouvelles compétences et pourquoi pas changer de vie. Le futur se prépare dès maintenant. Pas de temps à perdre en regrets et lamentations. Action !

Le freelance est un homme-orchestre ou une femme-fanfare si vous préférez. Autour de son expertise qu’il doit sans cesse consolider, il doit aussi dompter l’administratif, gérer sa compta, améliorer sa communication, développer ses aptitudes commerciales, apprendre à utiliser de nouveaux outils… Et puis nos métiers évoluent à une vitesse phénoménale et inédite… Pour les freelances, la formation continue n’est pas une option, c’est bien une question de survie.

L’ÉCOLE DE LA VIE

Et, au fond, c’est aussi ce qui nous plaît : apprendre sans cesse, élargir le champ de notre savoir, rester à la pointe, progresser, comme professionnel et comme être humain. Un accomplissement d’autant plus nécessaire pour nous qui ne pouvons trouver le réconfort dans l’avancement prévu et rassurant que nous offrent les carrières en entreprises où les grades s’enchaînent comme les ceintures au judo. À quoi se raccrocher lorsque les honneurs corporates ne sont plus là pour nous conforter ? À son portefeuille clients ? À son book ? À son tarif journalier ? Sans doute, oui… Mais aussi très certainement à la satisfaction d’en savoir un peu plus aujourd’hui qu’hier et à l’espoir d’être encore meilleur demain.

Apprendre en permanence fait parti de l’ADN du freelance. C’est l’une des raisons qui les poussent à se regrouper au sein d’espaces de coworking, de collectifs, de coopératives où ils pourront échanger des connaissances et mutualiser des expertises. Dans ce contexte favorable, c’est très naturellement que se réalisent la transmission du savoir et les transferts de compétences. Un avis éclairé autour d’un café, un conseil au déjeuner, un coup de pouce sur un coin de table voir carrément du micro-consulting volontaire et gratuit.

BACK TO SCHOOL

Mais il arrive que ces échanges spontanés ne suffisent plus. Nous avons parfois besoin d’aller plus loin. C’est alors qu’on se rend compte que ces freelances qui ont tant besoin de formation se trouvent hélas particulièrement mal servis, surtout si on compare leur condition avec celle des salariés. D’abord, ils ne savent pas où trouver les formations qui les intéressent. On trouve bien sûr des tutos, des vidéos et quelques cours en ligne, mais plus difficilement les formations concrètes in real life qui nous sont pourtant nécessaires. Qu’il s’agisse d’apprendre à utiliser un outil spécifique, de monter en compétence sur un domaine particulier ou, plus généralement, d’apprendre les choses essentielles à connaître pour réussir sa vie en freelance, on ne sait vers qui se tourner.

Et quand l’on parvient finalement à trouver la formation dont nous avons besoin, se pose une autre question, encore plus difficile : comment la faire financer ? En entreprise, la formation est encadrée, encouragée et financée, les circuits et les procédures sont connus, mais pour les freelances, c’est le grand vide. Ou plutôt le grand flou. En fait, l’immense majorité d’entre nous ignore totalement la nature et l’étendue de nos droits en la matière. À partir de quand, avons-nous droit à des financements ? Pour quel type de formation ? Vers quel organisme se tourner en fonction de son statut, de son métier, de son code NAF… Où en est cette histoire de CPF ? Qu’est-ce qui va changer avec la réforme du code du travail ? S’il existe une personne capable de répondre à ces questions, qu’elle se manifeste sur-le-champ pour notre salut commun. Sinon, et bien, c’est votre serviteur qui s’y collera. Ça ne sera pas de gaîté de cœur, mais enfin, nous ferons de notre mieux pour clarifier cette sombre affaire.

Voilà donc le programme de ce mois de septembre consacré à la formation des freelances. Comme d’habitude, nous tâcherons de vous apporter lectures inspirantes, conseils avisés et témoignages vivifiants sans oublier l’actu qui commence à chauffer.

Bonne rentrée à toutes et à tous !

Antoine van den Broek
Rédacteur en chef d’Amédée

Indépendant, frère-fondateur de Mutinerie, penseur, acteur et témoin des nouvelles formes de travail, passionné par le développement de communautés, j’aime faire des rencontres et raconter des histoires, deux activités auxquelles je peux me livrer par la grâce d’Amédée

COMMENTAIRES

LES ÉDITOS D’AMÉDÉE

Les douze travaux d’Amédée

octobre 2018

Graphiste, photographe, développeur, journaliste, concepteur-rédacteur, traducteur, coach, maker - au masculin comme au féminin - en octobre,...

Édito – Amédée et la plateforme

septembre 2018

Ces dernières années, un phénomène nouveau était venu chambouler le quotidien d’Amédée et celui des nombreux travailleurs indépendants du...

Édito – Amédée around the world

août 2018

En août, Amédée vous emmène à la découvert de huit villes freelance-friendly, chacune à sa manière, avec, à chaque fois, trois lieux recommandés...

Amédée Maker

juin 2018

Créateurs de bijoux, de vêtements ou de mobilier, amateur de chalumeaux, de scies circulaires, d’imprimantes 3D et de découpeuses laser, artisans...

Amédée se protège

avril 2018

En plusieurs siècles de vie en freelance, Amédée en avait vu des vertes et des pas mûres. Cette vie de freelance était décidément sans pitié, la...

Amédée et l’entreprise

mars 2018

L’entreprise, Amédée la connaît. Il l’a connue comme salarié à la grande époque de la Genius Corp, il la fréquente aujourd’hui au gré de ses...

Amédée trouve son crew

février 2018

Amédée avait choisi de se lancer en freelance pour être libre et il s’était retrouvé seul. Un vieux jogging distendu avait remplacé le costume...

Amédée fait le grand saut

janvier 2018

Harcèlement moral, ambiance carcérale, espèce de connard qui s'habille super mal… Amédée n’en pouvait plus, c’était le lundi matin de trop, il...

Amédée met le pied dans la porte

novembre 2017

Il y avait un truc qui clochait, il était temps qu’Amédée se remette sérieusement en question ! Il devait se rendre à l’évidence, il ne savait...

Amédée fait ses comptes

octobre 2017

CSG, CRDS, TVA, IS, RSI, URSSAF, CIPAV, ACCRE, ARE… Amédée, qui avait toujours eu peur des acronymes, était servi. Lorsqu’il était encore...

La rentrée d’Amédée

septembre 2017

Les journées qui raccourcissent, le bronzage qui fout le camp et bientôt les feuilles mortes glissantes sous nos pieds, pas de doute, c’est la...

Amédée enfin zen

août 2017

Les mois qui avaient suivi sa tonitruante démission de la Genius Corp, Amédée les avait passés comme sur un nuage. Il était enfin libre ! Mais il...

Les vacances de monsieur Amédée

juillet 2017

Ça y est, on est en juillet… Les grandes vacances arrivent ! Le grand lâché de salariés peut commencer. Les routes du royaume se rempliront...

Amédée prend la clef des champs

juin 2017

Amédée n’en pouvait plus. Les métros bondés, les embouteillages quotidiens, les contraventions pour stationnement courageux, les loyers...

Amédée & friends

mai 2017

Après avoir quitté son emploi, Amédée s’était retrouvé bien seul. Il travaillait seul, mangeait seul et dormait souvent seul. Les années...

L’apparition d’Amédée

avril 2017

Un beau jour, ou peut être une nuit, alors que je peinais à coucher mes idées fatiguées sur mon pauvre clavier, je me souvint d’Aladin, de sa...