Se lancer en freelance : roadmap de départ

Ca y est, vous vous êtes décidé : votre future aventure professionnelle se fera en freelance ! D’ici un an, vous quitterez votre travail actuel pour vous lancer dans le grand bain. Tic-toc, tic-toc…

Dans cet article, nous vous donnons une indication des étapes à suivre pour préparer au mieux votre reconversion. C’est parti, le compte à rebours a commencé !

J – 12 mois : Je prépare le terrain

Avant de vous lancer, réfléchissez à ce que vous recherchez en tant que freelance et fixez-vous des objectifs que vous coucherez sur le papier :

  •       Quel est le rythme de croisière que vous souhaitez atteindre en matière d’horaires de travail ?
  •       Quel salaire espérez-vous toucher et comment, par conséquent, devrez-vous vous positionner sur le marché ?
  •       Effectuez-vous ce changement professionnel pour vous ajuster à d’autres changements (naissance, déménagement, reconversion) ?
  •       Souhaitez-vous plutôt travailler sur des missions longues ou ponctuelles ?

Faites un bilan de compétences, en vous demandant quelles sont vos forces et vos faiblesses : vous pourrez décider de vous former sur ces dernières. Faites aussi une veille sectorielle du milieu dans lequel vous comptez vous lancer en tant que freelance : quel est l’état du marché et quelles sont les menaces qui pèsent sur celui-ci ? A quel point devez-vous par conséquent vous spécialiser sur un marché de niche ou, au contraire, rester généraliste ? Vous vous constituerez ainsi votre premier SWOT personnel !

Il peut être important de vous constituer une épargne de départ, dans le but de commencer vos recherches de clients en étant à l’aise et de ne pas accepter n’importe quelle mission. Pourquoi ne pas aussi prévoir de conserver une partie de votre job antérieur le temps de vous lancer ?

Identifiez des ressources utiles pour vous renseigner au mieux : presse, blogs, livres inspirants mais aussi forums, événements de rencontres, salons…

Pour vous aider dans vos réflexions, rencontrez un maximum de freelances en activité. Les occasions sont nombreuses : en tête-à-tête, mais aussi à des événements pour freelances. Si vous le pouvez, ayez un mentor freelance : un ami ou une connaissance à l’expérience éprouvée qui pourra vous donner des conseils avisés tout au long de votre progression. Pour cela, inscrivez-vous dans un espace de coworking !

J – 6 mois : Je pose les bases

Il est temps de choisir le statut que vous aurez en freelance : auto entrepreneur ou entreprise et, le cas échéant, quelle forme d’entreprise ?

Faites les formalités d’ouverture et renseignez-vous sur les devoirs administratifs qui y sont liés (taxes à régler et leurs échéances, documentation à remplir…).

Dans la mesure du possible, profitez des entrées que vous donne votre situation en entreprise pour rencontrer un maximum de personnes pertinentes : il est en effet probable qu’il existe une  continuité sectorielle ou de métier entre votre poste salarié et le freelancing souhaité.

Une fois que vous aurez compris les prestations que vous comptez proposer en freelance, cherchez d’éventuelles formations qui pourraient vous correspondre. Faites-vous former ou formez-vous !

Construisez-vous un portfolio : pour cela, certains effectuent de premières missions gratuites pour leur entourage. Cela peut permettre d’avoir des éléments tangibles à présenter à de futurs clients. Cependant, gardez en tête qu’il faut idéalement que vous en fassiez le moins possible : votre prix reflètera aussi votre positionnement.

Listez de même toutes les expériences passées qui pourraient légitimer votre poste à venir, en détaillant chaque mission qui pourrait s’assimiler à votre futur travail. Cette étape chronophage vous fera économiser beaucoup de temps au démarrage !

Le jour J : Je sors du bois

C’est parti : vous vous lancez !

Il est temps de vous trouver un lieu de travail. Si vous vous sentez seul, cherchez un groupe d’autres freelances avec lequel vous pourrez coworker, ou rejoignez une communauté de freelances

Vous pouvez vous inscrire sur une ou des plateforme(s) de freelance : chacune a ses particularités, à étudier en fonction de votre futur métier et positionnement.

Réactivez aussi votre réseau professionnel et personnel, en commençant par un coming-out sur LinkedIn et tous vos réseaux sociaux. Profitez de chaque sortie pour donner de vos nouvelles à votre entourage : le travail viendra parfois de là où on vous l’attendrez le moins, quand vous serez freelance !

Lancez une véritable action commerciale méthodique et suivie. Réfléchissez à votre répartition du temps entre travail et loisir, démarchage et exécution.

Organisez votre démarchage méthodiquement, avec des documents de suivi : liste de prospects, pipe de vente et tableau de suivi de votre CA et de vos encaissements. Peaufinez votre système de facturation : décidez si vous demandez à vos clients un acompte et à quel pourcentage, votre délai de règlement et les limites à ne pas dépasser. Fixez-vous un TJM durable et restez-y.

J + 6 mois : J’ajuste le tir

Après vos premières missions payées, consolidez votre positionnement et faites le bilan sur le type de mission qui vous plaît le plus et sur lesquelles vous êtes le meilleur. Vous savez maintenant quel est le type de client avec lequel vous avez le meilleur taux de conversion de vos devis. Pour ceux pour lesquels cela ne fonctionne pas, analysez et identifiez les blocages dans votre pipe de vente.

Analysez le temps que vous passez sur chaque mission, puis sur chaque tâche, pour améliorer constamment votre pricing et ne pas être payé moins ce que vous devriez l’être.

Spécialisez-vous de plus en plus, dans une logique d’amélioration constante de vos prestations. Pourquoi ne pas suivre à nouveau une formation pour ajouter toujours plus de cordes à votre arc ?

Une fois ce bilan fait, forcez-vous à choisir de plus en plus vos clients, vos missions et votre tarif. Vous savez maintenant que c’est le garant d’une relation durable et d’un travail efficace.

J+ 12 mois : Je fais le bilan

Voilà un an que vous êtes freelance : il est temps de faire un bilan. Avez-vous atteint vos objectifs de revenus ? Ce nouveau mode de travail vous permet-il vraiment de vivre la vie que vous souhaitez ? Quels objectifs vous fixez-vous pour l’année à venir ? Pour cela, quelles corrections pouvez-vous apporter à votre rythme de travail actuel ?

Demandez-vous si vous souhaitez rester dans le même métier ou si vous devez vous re-positionner, soit pour aller vers un métier plus rémunérateur, soit pour aller vers plus d’encadrement de missions.

Et si votre situation ne vous convient pas, il existe de très belles portes de sortie !

Bon départ !

Ombeline Choupin
Copywriteuse français / anglais

Copywriteuse indépendante en français et anglais, ancienne restauratrice, Alumni du programme Grande Ecole Entrepreneurs d’HEC, Ombeline Choupin a pour thèmes de prédilection la Tech, l’innovation, l’entrepreneuriat, la Food et les tendances de société.

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

Amédée se loge
05/04/2019Édito

Amédée se loge

Se loger en freelance, c’est un peu le parcours du combattant. Eh oui, même si vous avez des revenus équivalents à ceux d’un salarié installé, vous risquez de...

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Amédée se loge • AVRIL

Avec le soutien bienveillant de