Coaching pour freelances : gare au bullshit !10 minutes de lecture

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le freelancing a plutôt la cote en ce moment.

On considère qu’il y a en France plus de 3 millions de travailleurs indépendants, un chiffre en croissance forte et régulière depuis 10 ans.

Parmi eux, on comptait en 930 000 travailleurs freelance (selon une étude Eurostat relayée par Malt), c’est à dire des travailleurs qualifiés généralement issus du numérique, qui ne vendent que leur force de travail.

Dans un monde où le rapport au travail se réinvente, de plus en plus de salariés en quête de sens et de liberté sautent le pas. Il faut dire que le recours massif à la rupture conventionnelle permet à chacun de tester le lancement de son activité tout en continuant à toucher les indemnités chômage. Même si la réforme de l’ACCRE en 2020 semble sonner la fin de la récré, la micro entreprise reste un statut très intéressant. 

Bref : vous n’avez pas fini d’entendre des copains vous annoncer, rayonnants : « Ca y est ! C’est décidé, je me lance en freelance ! » 

Mais être indépendant n’est pas fait pour tout le monde, et c’est un chemin semé d’embûches. A peine 30% des micro-entreprises existent encore 3 ans après leur création. Et beaucoup de freelances ne réussissent jamais à vivre réellement de leur activité.

C’est ce constat qui a fait émerger un nouveau business : celui du coaching des freelances.

Le coaching des indépendants : un marché en plein boom

N’avez-vous pas remarqué de nouvelles pubs apparaître sur votre feed Facebook depuis que vous avez créé votre statut ? Vous proposant de recevoir gratuitement un guide pour faire décoller votre activité en moins de 3 mois ? Avec à la clé, une offre de formations en ligne, de masterclass ou de coaching, présentée par un entrepreneur « inspirant », vous promettant la clé du succès ?

Et vous avez peut-être découvert ces consultants qui prennent contact avec vous quotidiennement sur Linkedin, avec leur promesse aguicheuse : 

« J’aide les entrepreneurs à développer leur activité sereinement sans prospecter » 

« J’aide les freelances à trouver leur singularité pour atteindre 1M€ de CA » 

« Coach certifié en accompagnement de travailleurs indépendants, je vous aide à vivre de votre passion » 

On voit fleurir des consultants et coaches spécialisés dans l’accompagnement des formateurs, des développeurs, des créatifs, des femmes freelance… J’ai même vu un coach spécialisé dans le coaching… des coaches (véridique).

Et, c’est ainsi qu’on rencontre des indépendants en démarrage d’activité, qui n’ont pas encore encaissé le moindre euro de chiffre d’affaires, pas signé le moindre client, mais qui ont déjà déboursé l’intégralité de leur indemnité de départ pour se faire « accompagner » : par un formateur expert de Linkedin, par un consultant en communication., par un coach stratégie de commercialisation…

Se faire coacher en lançant son activité freelance : une bonne idée ?

Le problème, c’est que cet accompagnement arrive souvent trop tôt ! 

Il faut parfois d’abord se confronter à la réalité, chercher des solutions par soi-même, tâtonner, se tromper et recommencer pour trouver des réponses à ses questions.

Et puis, il faut faire attention à ce que cet accompagnement ne vous fasse pas perdre de temps dans le lancement de votre activité.

Certains néo-entrepreneurs courent après les coachings et formations en tout genre, parce que c’est un moyen de se rassurer, de s’occuper, et de différer le jour fatidique où il faudra se lancer pour de bon.

Il arrive un moment où il faut bien aller chercher de « vrais » clients, et délivrer une prestation. 

Attention : loin de moi l’idée de juger celles et ceux qui ne se sentent pas armés pour le freelancing et veulent se faire aider. Je pense au contraire qu’ils ont entièrement raison, et que connaître ses faiblesses est une preuve de maturité.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le développement commercial, et que vous rencontrez une personne de confiance qui vous propose de vous aider à trouver vos premiers clients, oui, cela peut être une bonne idée !

Mais attention à ne pas céder au chant de toutes les sirènes.

Quelques conseils pour bien choisir votre coach

Voici quelques conseils de bon sens que vous pouvez mettre en application avant de signer pour une prestation d’accompagnement :

  • Vérifiez si la prestation que l’on vous propose ne peut pas vous être délivrée dans un premier temps par une personne de votre entourage ; oui, vous avez peut-être dans votre réseau une personne compétente dans le domaine, prête à vous aider bénévolement, ou par un échange de bons procédés !
  • Si on vous propose une formation, voyez si vous pouvez la faire prendre en charge par Pôle Emploi ou par votre CPF. Si le formateur avec qui vous êtes en contact n’est pas agréé, d’autres le sont sans doute !
  • Que le prestataire soit coach, consultant ou autre, demandez-lui des noms de personnes qu’il a déjà accompagnée – sur une problématique proche de la vôtre. Contactez ces personnes pour qu’elles témoignent de leur expérience : la prestation était-elle à la hauteur de leurs attentes ? Humainement, est-ce que tout s’est bien passé ?
  • Décortiquez le profil Linkedin de votre consultant, son site web si il en a un. Lisez soigneusement son parcours professionnel pour détecter d’éventuelles incohérences – oui, il y a des arnaqueurs qui mentent sur leur profil. Une personne se présentant comme coach en création d’entreprise doit lui même avoir créé et développé avec succès au moins une entreprise, sinon, passez votre chemin !

D’une manière générale, on vous met en garde contre les “gourous” qui prolifèrent dans le monde du coaching, un domaine nébuleux, où l’on trouve le pire comme le meilleur.

Certains coachs vous attirent avec des promesses très alléchantes : devenir riche à 40 ans, atteindre 15 K€ de CA en 3 mois, ou encore travailler 1 jour par semaine. Leur mécanique est bien rodée, et peut vous amener, de conférence en masterclass, à débourser des sommes conséquences.

Il ne faut pas oublier que certains coaches ont eux-même déboursé des dizaines de milliers d’euros pour financer leur formation, et qu’ils doivent désormais la rentabiliser !

Focus sur le coaching en ligne des freelances

Si vous souhaitez être accompagné dans le lancement de votre activité d’indépendant, vous pouvez opter pour une formation en ligne. En effet, il existe de nombreux sites qui proposent des parcours de formation en ligne et un coaching à distance pour les entrepreneurs et indépendants qui se lancent. Et ils ne se valent pas tous, loin de là.

Ca tombe bien, on a rédigé un article sur le sujet :  LES MEILLEURES FORMATIONS POUR FREELANCES EN 2020

Pour choisir votre formation en ligne, réfléchissez d’abord à vos objectifs :

  • Avez-vous besoin de monter en compétence ou d’obtenir une certification sur votre domaine d’expertise, afin de gagner en légitimité et en confiance en vous ?
  • Avez-vous besoin de clés pour définir votre offre, vos cibles, et votre méthode pour trouver des clients ?
  • Ressentez-vous le besoin d’être accompagné par de vraies personnes ?

Réfléchir à vos besoins vous aidera à choisir l’offre qui répond le mieux à vos besoins.

La plupart des formations et coachs en ligne pour freelance proposent des contenus gratuits comme des vidéos ou des webinaires : n’hésitez pas à en faire le tour avant de sortir votre numéro de carte bancaire, pour tester la qualité du contenu et votre feeling avec les intervenants.

Le coaching n’est pas une étape obligée

N’oubliez jamais qu’il est normal et même très sain, quand on se lance, d’avoir des doutes sur sa capacité à développer son activité.

Choisir son statut, définir son offre, ses tarifs, trouver ses premiers clients… Il y a de nombreuses questions à se poser, de nombreuses décisions à prendre, qui peuvent être angoissantes. On est tous passés par des périodes de questionnement, de doute, et c’est ce que les consultants et coaches pour freelances ont bien compris. Certaines personnes sont douées pour identifier vos failles, et pour s’engouffrer dans cette brèche.

Le plus important, c’est de garder confiance en vous, en votre expertise et votre vision. Vous avez bien sûr des points faibles, des compétences à développer, mais il n’est pas obligatoire de débourser plusieurs milliers d’euros pour cela !

Voici quelques pistes à explorer avant de choisir d’investir dans un accompagnement :

  • Exploitez tout le contenu gratuit que le web a à vous offrir ! Rien que sur le site d’Amédée, vous trouverez de nombreux conseils précieux pour vous aider à vous lancer. Ecoutez des podcasts, lisez des articles, assistez à des webinaires… Cela vous aidera à débloquer certains questionnements et à identifier les points sur lesquels vous avez vraiment besoin d’aide.
  • Sortez de chez vous ! A moins que vous n’habitiez dans un lieu très isolé, il y a de fortes chance pour que près de chez vous, d’autres indépendants se retrouvent régulièrement pour des afterworks, des meetups…. Renseignez-vous sur les lieux de coworking, où ont régulièrement lieu des ateliers et conférences dédiés à vos problématiques comme la comptabilité, la prospection, ou encore l’utilisation des réseaux sociaux. Vous pouvez peut-être même rejoindre un collectif d’indépendants dans votre ville. D’autres se sont posé les mêmes questions que vous et peuvent vous apporter un retour d’expérience précieux.
  • Vous pouvez aussi rejoindre des groupes de freelances sur Facebook ou Linkedin. C’est une bonne manière de partager vos préoccupations avec des pairs et d’obtenir des réponses à vos questions.

Dans tous les cas, le plus important, c’est de garder la foi, de rester ouvert, et de ne pas vous fixer d’objectifs inatteignables. Après, tout, si vous avez décidé de devenir indépendant, ce n’est pas pour vous rendre malheureux !

Photo de couverture : Kipras Štreimikis
Photo #2 : Tim Gouw

Claire Michard
Consultante et chef de projet freelance – Marketing et stratégie digitale

J’aide les entrepreneurs à se digitaliser pour être visible de leurs prospects, capter leur attention, les convertir en clients et les fidéliser.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?