Freelance, comment bien gérer ton argent ?9 minutes de lecture

Être travailleur indépendant n’est pas qu’un statut professionnel. Quand on passe de salarié à freelance, notre rapport aux choses change. Notre rapport au travail bien évidemment, mais aussi notre rapport au temps et notre rapport à l’argent. C’est de cet argent valeureusement gagné dont on va parler aujourd’hui.

En tant que freelance, avec des cotisations sociales plus faibles que les salariés, si ton business tourne bien et que tu as bien calculé ton TJM (sinon tu peux aller voir nos conseils pour l’augmenter ici), tu te retrouves avec du cash qui s’accumule sur ton compte courant.

Et cet argent, bien utilisé, peut te permettre de réaliser tes projets de vie.

Oui, mais voilà, en France, pays où le CDI est roi et où l’état providence nous assure un certain confort, on ne nous apprend pas à gérer intelligemment notre argent.

Alors pour te mettre sur de bons rails, Amédée a demandé à Adrien Costemale, conseiller en investissement, comment financer ses projets.

Précision : les chiffres ci-dessous sont des exemples réalistes pour aider à la compréhension du sujet.

TU AS 20 ANS ET TU VEUX FAIRE LE TOUR DU MONDE 

L’argent, c’est comme les dents, un brossage quotidien c’est moins douloureux qu’un gros détartrage. Alors, si tu veux te payer un tour du monde, commence par avoir une bonne hygiène financière. 

En mettant de côté 10% de tes revenus (on parle bien de revenus ici et pas de chiffre d’affaires), tu prends de bonnes habitudes qui te suivront toute ta vie. Et oui, épargner est une question d’habitude pas de niveau de vie.

Si tu as un horizon de placement long, tu peux privilégier des placements dynamiques, mais se débloquant facilement en cas d’aléas. L’assurance-vie, par exemple, peut être un bon placement pour débuter.

Mais revenons à ton tour du monde. Disons que tu as besoin de 30 000 € (beau tour du monde quand même) avec un rendement équilibré, tu devras placer 200€ par mois pendant 10 ans pour te l’offrir.

TU AS 30 ANS ET TU PENSES À ACHETER TON 1er APPARTEMENT

Tu dois dans un premier temps bien définir ton projet entre achat de la résidence principale et investissement locatif.

Ensuite, pilote ton taux d’endettement pour que ce projet ne bloque pas les suivants.

Imaginons :  tu es célibataire, tu achètes un appartement pour le louer en utilisant toute ta capacité d’emprunt. Quelques années plus tard, tu trouves l’élu.e de ton cœur et vous voulez avoir votre chez-soi mais tu ne peux plus emprunter, c’est ballot !

Tips : pour l’investissement locatif, tu dois bien connaître ton profil fiscal et tes projets à court terme (partir vivre à l’étranger par exemple) afin de définir la meilleure typologie d’achat (neuf ou ancien, vide ou meublé, etc.)

TU AS 40 ANS ET TU VEUX ASSURER L’AVENIR DE TES ENFANTS

Tes enfants sont encore petits, mais si tu veux qu’ils deviennent de super freelances sans passer par la case “job d’étudiant”, tu peux dès maintenant préparer le financement de leurs études.

Si ton enfant fait 5 ans d’étude et dépense environ 1000€ par mois (logement, scolarité, nourriture, déplacement, etc.) ses études coûteront au total 60 000€. 

Si tu mets de l’argent sous ton matelas dès sa naissance jusqu’à ses 18 ans, ça te coûtera 280€ par mois pour atteindre 60 000€. Si tu places bien cet argent, tu n’auras qu’à débourser 190€ (soit une économie de 30%, ça se réfléchit quand même).

TU AS 50 ANS ET TU AS ENVIE D’UNE RÉSIDENCE SECONDAIRE (QUAND MÊME PLUS SYMPA QU’UNE ROLEX)

Avant de te lancer dans l’achat d’une maison secondaire, tu dois en anticiper la gestion budgétaire.

En effet, bien que l’idée soit séduisante, il ne faut pas perdre de vue que, entre l’entretien, les travaux et les charges, c’est un centre de coût non négligeable pour une utilisation restreinte (en moyenne, tu n’y passeras que 44 jours par an).

Pour réduire le poids sur le budget familial, tu peux la louer quand tu n’y es pas. Vérifie toutefois que ses nouveaux revenus ne viennent pas exploser le montant de ton impôt.

Pour l’achat en lui-même, il vaut mieux prévoir un apport en capital pour baisser les mensualités de remboursement, car à 50 ans, il est plus difficile d’obtenir des prêts à long terme.

50 ans c’est aussi l’âge de nouvelles responsabilités. Tes parents vieillissent, tes enfants grandissent. Cela peut engendrer de nouvelles dépenses. Il faut générer du flux. Tu as investi dans un appartement à 30 ans, bonne idée ! Bientôt, il sera amorti et tu pourras commencer à en tirer une rente.

N’oublie pas également de piloter ton taux d’endettement (encore et toujours), peut-être auras-tu besoin d’adapter ta résidence principale à ta vie actuelle.

Enfin, si tu comptes placer un peu d’argent, vise plutôt le court terme.

TU AS 60 ANS ET TU AS ENVIE DE PROFITER DE TA RETRAITE ?

C’est un peu tard pour y penser ! Heureusement, depuis tes 20 ans, tu as pris l’habitude de placer 10% de tes revenus. Ça te permet aujourd’hui d’avoir le même niveau de revenu que ton dernier revenu en tant qu’actif (en moyenne).

Tu as plus de 20 ans et tu n’as pas encore mis d’argent de côté  ? Il n’est jamais trop tard, mais sache qu’en valeur absolue, ça te coûtera 2,5 fois plus cher si tu commences à 30 ans, 7 fois plus à 40 et 20 fois plus à 50 !

Maintenant que tu as lu cet article, c’est le bon moment pour mettre sur le papier tes projets et tes rêves afin de voir comment l’argent gagné peut t’aider à les concrétiser ! Car c’est bien là le principal.

Photo de couverture : Shane

Rachel Pierre
Office manager freelance

Office manager freelance, j’accompagne mes clients dans le développement de leurs projets en optimisant l’organisation de leur entreprise. Curieuse, j’aime la découverte, le partage & me lancer de nouveaux défis.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?

Freelance, comment bien gérer ton argent ?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque pretium, nisi ut volutpat mollis, leo risus interdum arcu, eget facilisis quam felis id mauris. Ut convallis, lacus nec ornare volutpat, velit turpis.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque pretium, nisi ut volutpat mollis, leo risus interdum arcu, eget facilisis quam felis id mauris. Ut convallis, lacus nec ornare volutpat, velit turpis scelerisque purus, quis mollis velit purus ac massa. Fusce quis urna metus. Donec et lacus et sem lacinia cursus. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?