Freelance : Comment développer ton activité avec Facebook6 minutes de lecture

Inutile de vous expliquer pourquoi il est important de communiquer sur Facebook. Avec 2,3 milliards d’utilisateurs dans le monde, et 35 millions en France, la plateforme est devenue une évidence. Vos futurs clients s’y trouvent, c’est certain ! Voici 3 astuces pour faire rayonner votre expertise de freelance et attirer à vous des clients.

Créez un groupe Facebook autour de votre expertise

Voilà un moyen simple et économique de gagner en visibilité et d’asseoir votre légitimité de freelance dans votre secteur d’activité. Depuis une page Facebook, il est très difficile de faire atterrir un post sur le mur de vos fans – du moins gratuitement. C’est beaucoup plus facile depuis un groupe. Vous le constatez sans doute vous-même : les posts des groupes que vous suivez surgissent régulièrement sur votre mur, entre la photo du chat de votre cousine et la citation inspirante de cette ancienne collègue de retour d’un vilain burn-out. Dans un louable effort pour fournir à chacun de l’info pertinente, Facebook a tendance à privilégier le contenu plébiscité par ses utilisateurs. À priori, les gens qui ont choisi de rejoindre un groupe ont un intérêt particulier pour le sujet et portent une certaine attention à ce qu’il se raconte dans le groupe.

Les groupes métiers généralistes étant déjà bien en place et souvent saturés (ex : groupes de graphistes freelances, de copywriters freelances, ou de coachs indépendants), essayez de resserrer le sujet autour des spécificités de votre expertise, et de votre secteur de prédilection (éventuellement de votre zone géographique). Stratégie de contenu pour le secteur du luxe, photographies culinaires à Lyon, développement de dispositifs e-learning, web-marketing pour la promotion de spectacles… Cette démarche aura le mérite de vous faire réfléchir au profil de votre client idéal, à ce que vous savez faire et à ce que vous avez vraiment envie de faire. En bref, choisissez votre niche. “Il faut avoir une plus-value, une niche, mettre en avant son originalité par rapport à la masse. Aujourd’hui, un freelance qui n’est pas spécialisé est mort”. Nous sommes prévenus…

Même si vous avez peu de temps pour produire du contenu vous-même, vous pourrez faire un travail de curation de contenu (votre veille, en fait) pour donner de la valeur à ce groupe. Vous pourrez aussi échanger sur des problématiques métiers / sectorielles pointues permettant ainsi l’épanouissement d’une forme d’intelligence collective et un esprit de collégialité. Vous pourrez organiser des événements, proposer du contenu exclusif, lancer une formation et faire rayonner votre expertise. Ce groupe vous aidera peut-être à rencontrer de futurs collaborateurs, mais aussi des prospects venus fureter dans votre groupe. D’une manière ou d’une autre, ce groupe vous permettra d’accroître votre crédibilité en tant qu’expert du sujet que vous aurez choisi, sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit, et sans avoir à y passer 3 heures par jour.

Créez une page pour votre business de freelance

On vient de vous dire qu’il était plus difficile d’apparaître sur le mur de vos prospects depuis une page que depuis un groupe, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faille se passer d’une page pro. Cette page, si elle contient les bons mots-clé, remontera dans le moteur de recherche de Facebook. Elle vous permettra de faire apparaître vos coordonnées et vos références. Vous pourrez aussi demander à vos anciens clients de vous mettre des petites étoiles et de laisser des commentaires et recommandations. Votre page est une sorte de book vivant de vos réalisations professionnelles. Elle est aussi le lien indispensable vers votre site de services, si vous en avez un, et le canal par lequel vous pourrez utiliser le puissant moteur publicitaire de Facebook pour faire croître votre activité de freelance.

Collectez des données sur vos visiteurs avec le Facebook Pixel

Nous n’allons pas rentrer ici dans les arcanes de la publicité Facebook, mais il nous paraissait intéressant d’évoquer ici les possibilités qu’offre Facebook en terme de ciblage et de retargeting (avec des petits budgets tenables pour un freelance – disons 150€). Même si vous n’êtes pas encore prêt à faire des campagnes publicitaires sur Facebook, nous vous conseillons vivement d’installer dès maintenant le FB Pixel sur votre site de service. Grâce à ce petit tracker, vous pourrez constituer des audiences personnalisées de vos visiteurs et les retoucher directement sur Facebook. Si vous tenez un blog autour de votre expertise, vous pourrez vraiment capitaliser sur votre contenu pour faire de l’acquisition client. Si vous êtes ce développeur spécialisé dans le développement de dispositif e-learning, vous pouvez poster des articles du genre : “Les 5 plateformes e-learning à connaître” ou “Comment les dispositifs e-learning permettent de soutenir l’intrapreneuriat en entreprise ?”.

À lire Freelances, attirez des clients grâce à Instagram

Vous pourrez d’abord utiliser Facebook Ads pour donner à ce post une plus grande visibilité. Avec un investissement de 50€ vous pourrez peut-être obtenir 500 visites sur votre article. Grâce au Pixel, vous serez en mesure de retrouver sur Facebook la grande majorité des personnes ayant lu ce post. Vous pourrez ensuite proposer à ces personnes de s’abonner à votre newsletter en échange d’un best-off des bonnes pratiques dans votre secteur ou d’une étude de cas un peu poussée (ou toute autre chose leur apportant de la valeur). Vous pourrez déjà obtenir des résultats (disons une centaine d’abonnés) avec une centaine d’euros. Certains de ces leads se manifesteront rapidement pour solliciter vos services, d’autres resteront simples lecteurs de votre newsletter pendant un an avant de passer à l’action ou, simplement, de vous recommander.

Bref, vous avez compris le principe : avec du contenu bien pensé et un budget de 150€, vous vous créez quelques dizaines de nouveaux prospects. Sans compter que, grâce au FB Pixel, vous pourrez aussi retargeter tous les visiteurs de votre site qui ont visité votre page “mes services” ou “contactez-moi”, des visiteurs a priori plus proches de vous contacter et de passer à l‘acte… Et, il y a encore une multitude de possibilités et de stratégies – notamment cibler des audiences similaires à la vôtre. Alors, même si vous n’êtes pas encore prêt à lancer des campagnes de publicité sur Facebook (pas de budget, pas le temps de se pencher sur le moteur de publicité de Facebook), installez au moins ce petit Pixel afin qu’il ramasse dès aujourd’hui les datas qui vous permettrons demain de toucher vos clients.

Si vous souhaitez aller plus loin sur la publicité Facebook, nous vous recommandons chaudement Neomedia, l’excellent blog de Joseph Donyo.


Photo de couverture :
Glen Carrie
Photo #2 : William Iven

Antoine van den Broek
Rédacteur en chef d’Amédée

Indépendant, frère-fondateur de Mutinerie, penseur, acteur et témoin des nouvelles formes de travail, passionné par le développement de communautés, j’aime faire des rencontres et raconter des histoires, deux activités auxquelles je peux me livrer par la grâce d’Amédée

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Abonnement

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?