Freelance, pense à ta retraite avant qu’il ne soit trop tard !7 minutes de lecture

On aborde aujourd’hui LE sujet sur lequel tout le monde procrastine :  la retraite! Lointain, compliqué, ce n’est clairement la priorité de personne. Et pourtant, il y aura sans doute un moment où on aura envie de raccrocher les crampons. Mais encore faudra-t-il en avoir les moyens. Et pour ça, il faut s’y coller maintenant !

AH BON LES FREELANCES ONT LE DROIT À UNE RETRAITE ?

Et oui, bonne nouvelle, nous cotisons et pouvons prétendre à toucher une retraite le moment venu! 

En revanche, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. 

Si tu t’es mis en SASU ou si tu cotises à la maison des artistes ou à l’AGESSA, tu cotises au régime général comme un salarié (tu es assimilé salarié)

Si tu es micro-entrepreneur ou en EIRL (TNS, travailleur non salarié), tu cotises au régime des indépendants.

Qu’est-ce-que ça change ?

La retraite s’appuie sur deux systèmes obligatoires :

La retraite de base, régie par la sécurité sociale, qui est fonction du nombre de trimestres travaillés

La retraite complémentaire, régie par les caisses de retraite réparties par statut, basée sur un cumul de points.

Que tu sois TNS ou assimilé salarié, le calcul pour la retraite de base est assez similaire. En revanche, le taux de cotisation à la complémentaire est plus faible pour les TNS. La pension reversée à la retraite le sera également. Donc si tu es TNS, tu as tout intérêt à placer l’argent économisé sur les cotisations afin de maintenir un niveau de revenu correct quand tu souhaiteras arrêter de travailler.

À QUEL ÂGE JE PEUX ARRÊTER DE TRAVAILLER  ?

Aujourd’hui pour pouvoir toucher la totalité du montant de ses pensions retraites, il faut arrêter de cotiser au plus tôt à 62 ans (sauf cas dérogatoire comme l’invalidité  ou en cas de départ anticipé pour carrière longue par exemple) et avoir validé entre 167 et 172 trimestres selon les statuts.

Focus TNS :

En tant que micro-entrepreneur, si tu déclares un chiffre d’affaire nul, tu ne cotises pas. Tu ne valides donc pas de trimestre.  

Si tu es en EIRL, EURL ou en EI même sans chiffre d’affaire, tu dois payer une cotisation minimale, celle-ci te permet de valider 3 trimestres.

EST-CE QUE C’EST SUFFISANT  ?

Si tu comptes partir vivre dans une tiny house dans le Larzac et vivre d’amour et d’eau fraîche, ça doit être jouable. Dans le cas contraire, si tu te contentes de la retraite obligatoire, tu risques d’être un peu juste niveau finances. Sur le même principe que les mutuelles qui viennent compléter les remboursements de la sécu pour la santé, il existe des complémentaires retraite privée auxquelles tu cotises chaque mois afin de percevoir une rente à la retraite. Tu peux également investir afin de te constituer un patrimoine.

À noter que si tu cotises à la CIPAV, tu peux demander à surcotiser pour avoir un meilleur taux de prestation. C’est intéressant si tu es à moins de 10 ans de la retraite.

LES FREELANCES SONT-ILS CONCERNÉS PAR LA RÉFORME DES RETRAITES ?

Et oui ! l’objectif affiché de cette réforme est d’harmoniser les régimes pour que salariés et non salariés aient les mêmes droits. Les TNS vont donc cotiser un peu plus pour le régime de base. Pour 100€ cotisés, il ne sera reversé que 5,2€/ année de retraite contre 7€ actuellement.

J’ÉTAIS SALARIÉ AVANT D’ÊTRE FREELANCE, COMMENT ÇA SE PASSE ?

Rare sont les freelances qui le sont du début à la fin de leur carrière. Salarié du privé, fonctionnaire, TNS, on peut avoir plusieurs vies professionnelles avant d’arriver à la retraite. Pour la retraite de base, un seul versement. Le montant est lissé en fonction des années de cotisations des différents statuts. Pour la complémentaire, il y aura un versement par caisse de retraite. Mais bonne nouvelle, tu n’auras à faire qu’une seule demande de liquidation pour enclencher tous les versements.

ET EN PRATIQUE, COMMENT ÇA SE PASSE ?

Il suffit de se connecter à info-retraite.fr. Tu pourras voir ton relevé de carrière, faire des simulations, calculer ton âge de départ à la retraite ou faire des demandes de rectification. Et bientôt, tu pourras demander ta retraite.

Un grand merci à Frédéric Aucoin, expert en protection sociale et patrimoniale chez Kipeo pour nous avoir dévoilé les tenants et les aboutissants de ce sujet obscur.

Photo de couverture Mian He

Rachel Pierre
Office manager freelance

Office manager freelance, j’accompagne mes clients dans le développement de leurs projets en optimisant l’organisation de leur entreprise. Curieuse, j’aime la découverte, le partage & me lancer de nouveaux défis.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Le freelance est-il antifragile ?

L'antifragilité est une propriété des systèmes qui se renforcent lorsqu'ils sont exposés à des facteurs de stress, des chocs, de la volatilité, du bruit, des...

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?