Freelance : le roi de l’équilibre pro-perso ?8 minutes de lecture

Nous en avons tous fait l’expérience en confinement, le télétravail accentue la porosité entre vie professionnelle et vie personnelle. Une limite que peinent parfois à instaurer les freelances, parfaitement libres de leur emploi du temps. Cette incroyable autonomie est à double tranchant.

En roue libre, le freelance a vite fait de sombrer dans le travail ou de se laisser envahir par ses activités personnelles. Comment trouver le bon équilibre en freelance ? Voici quelques astuces pour y parvenir…

Freelance : libre de trouver son équilibre…

Selon une étude réalisée par la plateforme Malt en 2019, 90% des freelances le sont par choix et non par contrainte. Au premier rang des raisons qui les ont conduits à adopter ce mode de travail, vient l’autonomie (pour 88% d’entre eux), suivie de près par la liberté d’organiser son emploi du temps comme ils le souhaitent (81%). Le freelance est donc libre d’agencer sa vie professionnelle et personnelle comme il l’entend.

À première vue, cela peut paraître un avantage. Sauf qu’être en roue libre n’est pas toujours évident. Bien souvent, le freelance peine à jongler entre ses responsabilités personnelles et ses engagements professionnels. Parce qu’il est maître de son agenda, il est perçu comme une personne « 100% disponible » aussi bien pour ses clients, que pour accomplir les tâches ménagères…

Dans les faits, même s’ils échappent aux 35 heures de rigueur, la plupart des freelances travaillent autant, voire plus que les salariés. C’est ce que démontre une récente étude « Freelancing in Europe » réalisée par Malt et BCG, selon laquelle les freelances travailleraient en moyenne 43 heures par semaine.

Pour autant, 84% d’entre eux se déclarent satisfaits en freelancing et nombreux invoquent ce mode de travail comme un atout pour l’équilibre de vie pro / perso. Alors, quelle est leur botte secrète ? Comment parviennent-ils à s’organiser et tenir les deux bouts ? Voici quelques astuces à connaître…

Cinq astuces de freelances pour garder l’équilibre

Tout bon freelance qui se respecte a connu des excès avant de trouver son équilibre. Une fois atteint cet équilibre précieux, il faut mettre en place quelques ruses pour le préserver. En voici quelques-unes…

Délimiter le cadre de sa vie professionnelle

Contrairement au travailleur salarié, le freelance n’a pas d’emploi du temps, ni d’espace de travail qui lui soit imposé. Il a donc le luxe de travailler d’où il veut, quand il veut. Canapé, table de la salle à manger, chambre à coucher, le problème c’est qu’il aura vite fait d’envahir son espace personnel. C’est ainsi que temps de détente et de travail s’entremêlent…

Pour rétablir le juste équilibre, essayez de vous concevoir un espace de travail à vous, cloisonné et à l’écart de votre vie personnelle. Quant aux heures travaillées, on ne saurait trop vous conseiller de vous caler sur les horaires de bureaux. Autrement, vous risquez de déborder sur les moments en famille.

Favoriser les interactions sociales

Trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle, c’est aussi avoir la capacité de développer des relations humaines avec ses collègues. La difficulté lorsqu’on est indépendant, c’est précisément l’absence de collègues. Ainsi, 27% des freelances affirment souffrir de solitude au travail.

Pour trouver le juste milieu entre vie professionnelle et moments sympathiques au travail, le freelance doit veiller à favoriser les interactions sociales. Travail collaboratif, rencontre de clients, communauté de freelances, fréquentation de coworking… chacun a son astuce pour mettre de l’humain dans sa vie professionnelle !

Planifier des temps de pause

Lorsqu’on travaille à son compte, il n’est pas rare de se laisser déborder. Petit à petit, votre vie professionnelle grignote votre vie personnelle. Soirée en amoureux, repas de famille, loisirs de détente, weekend entre amis… Votre travail ne doit pas vous faire renoncer à vos activités personnelles. Il n’existe qu’un seul remède à l’invasion du travail dans nos vies : l’organisation (et un peu de volonté aussi). Ménagez donc dans votre emploi du temps, des créneaux dédiés à vos moments de détente. Un client propose un call sur ce créneau ? Désolé, mais vous n’êtes pas disponible…

Savoir respecter son droit à la déconnexion

Dans la droite ligne de l’astuce qui précède, le freelance à la vie équilibrée doit apprendre à déconnecter. « Tsss tsss », n’allez pas croire qu’on vous demande d’éteindre votre ordinateur à 18 heures pétantes. Simplement, vous devez être capable de vous fixer des limites (et vous y tenir). Par exemple, vous pouvez cloisonner : mail pro/perso, téléphone pro/perso. C’est aussi valable pour les espaces pro/perso. Pas question de décrocher l’appel de l’entreprise Xyz depuis le lit conjugal ! Il y a un temps pour tout. Si vos clients ont tendance à l’oublier, c’est à vous de le leur rappeler fermement.

Apprendre à dire non !

Au travail, que l’on soit freelance ou salarié, il est essentiel de savoir s’affirmer. Pour cela, rien de tel que d’oser dire non. Vous avez planifié une semaine de congés où vous avez prévu de « far niente » ? Ce n’est pas le moment d’accepter, à la veille de votre départ, un dossier urgent pour tel client casse-pied ! Non, il n’y a pas d’urgence, vous partez en vacances. Après tout, vos clients également partent en congés, non ? N’ayez crainte… Le plus souvent vous vous apercevrez que s’affirmer et oser dire non, force le respect.

Préserver ce fragile équilibre entre vie professionnelle et personnelle est un défi de tous les jours. En freelancing, cet exercice requiert une rigueur et une discipline particulière. Pourtant, libre de son emploi du temps et de son lieu de travail, le freelance a toutes les cartes en main pour y arriver !

Gabrielle de Loynes
Rédactrice Print – Web, & Photographe Freelance

Je rédige des articles et des reportages pour la presse et les entreprises. Mes sujets de prédilection sont les nouveaux modes de travail, l’écologie, lifestyle et la spiritualité.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Y a-t-il un âge pour être freelance ?

La question de l’âge revient souvent chez les personnes qui aspirent à se lancer en freelance. Suis-je trop jeune ? Trop vieux ? Est-ce que je pourrai faire ça tout...

Ne me parlez plus de synergies !

Ces prises de contact « out of the blue » ne sont certainement pas à proscrire, mais arrivez avec une vraie proposition. Une proposition dans laquelle chacun peut...

Freelances, êtes vous bien couverts en cas de pépin ? Faites le points sur votre situation !




Avec le soutien bienveillant de



Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?