L’assurance prévoyance pour les freelances : ce qu’il faut savoir7 minutes de lecture

Freelances, découvrez l’assurance prévoyance incapacité-invalidité-décès, une protection précieuse en cas de perte de revenu suite à une maladie ou un accident.

« Non, mais moi, je ne peux pas me permettre d’être malade ou de me casser un truc ! ». Cette phrase revient comme un leitmotiv dans la bouche de nombreux freelances. Pour cause, si vous ne pouvez pas travailler, vos revenus sont directement impactés.

Une solution existe néanmoins pour se délester de ce stress constant : l’assurance prévoyance. Amédée vous explique les tenants et les aboutissants de cette protection plus que bienvenue lorsque l’on est travailleur indépendant.

Qu’est-ce qu’une assurance prévoyance ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’une assurance prévoyance ?

Les risques couverts, l’étendue des garanties et les services annexes offerts dans le cadre d’une prévoyance varient d’un assureur à un autre et d’une offre à une autre. Cependant, la Fédération Française de l’Assurance propose une définition générique de l’assurance prévoyance incapacité-invalidité-décès (son nom complet). Selon cette organisation, « les garanties de prévoyance incapacité de travail-invalidité-décès compensent dans la durée, la diminution ou la perte de revenus occasionnées par un arrêt de travail, une invalidité ou un décès ».

En bref, une prévoyance protège l’assuré et sa famille contre les retombées financières d’une maladie, d’un accident ou d’un décès.

Très concrètement, une assurance prévoyance vient compléter la protection déjà prévue par votre régime obligatoire (Régime général de la Sécurité sociale, Sécurité sociale des indépendants, CIPAV… etc.).

Ce type de contrat vous permet de bénéficier d’indemnités journalières complémentaires en cas d’arrêt maladie. Mais ce n’est pas tout. Une prévoyance vous permet également, à vous ou à votre famille, de toucher une rente (sommes d’argent versées régulièrement) ou un capital (somme d’argent débloquée ponctuellement) en cas d’invalidité ou de décès.

De quoi, maintenir votre niveau de vie en cas d’incapacité de travail prolongée, financer les études de vos enfants en cas de décès ou encore assurer un revenu de subsistance à votre conjoint en cas de disparition prématurée.

Quelle est la différence avec une mutuelle et avec une assurance vie ?

Les contrats d’assurance sont aussi nombreux que diversifiés. À chaque risque ses garanties. Assurance prévoyance, RC pro, complémentaire santé, protection du matériel, assurance vie ou encore multirisque : nous vous l’accordons, il y a de quoi s’y perdre !

En l’occurrence, l’assurance prévoyance incapacité-invalidité-décès est parfois confondue avec deux autres produits d’assurance pourtant bien différents : l’assurance vie et la complémentaire santé (ou mutuelle).

Comme l’assurance prévoyance, l’assurance vie prévoit le versement d’un capital à un ou plusieurs bénéficiaires (vos enfants, votre partenaire… etc.) dans le cas où vous viendriez à trépasser. Mais la comparaison s’arrête à peu près là. L’assurance vie est un placement financier. En souscrivant à une assurance vie, vous vous engagez à épargner de l’argent au fil du temps. Argent que vous pourrez récupérer (« racheter ») au cours de la vie du contrat, toucher à terme ou transmettre à vos proches lors de votre décès.

En résumé, l’assurance vie est un bas de laine amélioré. Ce type de contrat sert à préparer sa retraite, à se ménager une cagnotte en cas de coup dur ou encore à protéger ses descendants en cas de disparition. En revanche, l’assurance vie ne couvre pas les risques liés à l’incapacité de travail, à l’invalidité ou encore à la dépendance. Elle ne vous permet pas, par exemple, de toucher des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie ou une pension en cas d’invalidité totale ou partielle.

La mutuelle ou complémentaire santé est absolument essentielle. Elle couvre vos soins de santé, c’est-à-dire vos soins courants (consultations médicales, médicaments, analyses…etc.), vos éventuels frais d’hospitalisation, vos soins dentaires et optiques. En effet, lorsque vous vous faites soigner, vos frais médicaux ne sont que partiellement remboursés par l’Assurance Maladie. Votre complémentaire santé ou votre mutuelle prend donc en charge les sommes non remboursées par la Sécurité sociale ou par votre caisse professionnelle (appelées « reste à charge »).

Attention, contrairement à l’assurance prévoyance, la complémentaire santé ne vous dédommage pas pour vos journées de travail perdues, pas plus qu’elle ne vous indemnise en cas d’invalidité ou de décès. La complémentaire santé ou la mutuelle prend uniquement en charge vos frais médicaux. Elle ne couvre pas la perte de vos revenus.

Pourquoi souscrire une assurance prévoyance quand on est freelance ?

En tant que freelance, vous cotisez chaque mois pour votre régime obligatoire (si vous en avez un). Alors, pourquoi souscrire un contrat d’assurance prévoyance incapacité-invalidité-décès en supplément ? La réponse est simple : en tant que travailleur non salarié (TNS), vous n’êtes que très partiellement couvert par votre régime obligatoire. 

Par exemple, les artisans et commerçants et certains professionnels libéraux non réglementés (micro-entrepreneurs déclarés depuis 2018 et autres PLNR exerçant depuis 2019 notamment) sont rattachés au régime général de la Sécurité sociale.

Ils peuvent bénéficier d’indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, d’indemnités journalières provisoires en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, d’une pension d’invalidité suite à un accident ou une maladie invalidante et du versement d’un capital en cas de décès. Mais attention, ces différentes prestations sont plafonnées et soumises à conditions. Par conséquent, elles ne compensent qu’en partie la perte de leurs revenus.

La protection des autres indépendants varie en fonction du régime obligatoire auquel ils sont rattachés. Ils ne sont pas nécessairement protégés en cas d’arrêt de travail, d’incapacité ou de décès. 

En tant que freelance, quel que soit votre statut, il est donc conseillé de compléter votre protection avec une assurance prévoyance volontaire. En cas d’imprévu, vous pourrez ainsi maintenir votre niveau de vie et celui de votre famille.

De plus, votre contrat peut vous donner accès à différentes garanties et différents services : versement d’un capital en vue d’adapter votre domicile à une situation de handicap, d’indemnités destinées à couvrir vos frais professionnels (impôts, loyer professionnel, charges diverses) ou encore assistance personnalisée en cas de dépendance.

Pensez à bien analyser votre couverture obligatoire et étudiez les différentes offres afin de choisir la protection et les options qui vous conviennent le mieux en fonction de votre situation.

Vous l’aurez compris, l’assurance prévoyance est une alliée de taille pour les indépendants.

En cas d’arrêt maladie, d’incapacité temporaire d’exercer, d’invalidité partielle ou totale ou même de décès, l’assurance prévoyance complète votre éventuel régime obligatoire et vous garantit un certain niveau de revenu.

De quoi appréhender plus sereinement le futur pour soi et pour ses proches.


Notre partenaire MAIF a mis en place un contrat évolutif qui s’adapte à vos besoins : Composé d’un socle de base et d’options à la carte, vous pouvez ajuster chaque année votre couverture en fonction de l’évolution de votre situation personnelle et/ou professionnelle. Pour en savoir, plus, cliquez ici.

 

Photo de couverture : Amy Hirschi

Flore Campestrini
Rédactrice web

Amoureuse des mots, je suis rédactrice indépendante avec pour sujets de prédilection les thématiques culturelles, juridiques et entrepreneuriales. J’écris des textes qui intéressent votre audience et augmentent votre visibilité.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Le freelance est-il antifragile ?

L'antifragilité est une propriété des systèmes qui se renforcent lorsqu'ils sont exposés à des facteurs de stress, des chocs, de la volatilité, du bruit, des...

Freelances, êtes vous bien couverts en cas de pépin ? Faites le points sur votre situation !




Avec le soutien bienveillant de



Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?