Me réapproprier mon temps et ma liberté de mouvement6 minutes de lecture

En août, nous levons le voile sur celles et ceux qui font Amédée au quotidien. Aujourd’hui, c’est Flore Campestrini, rédactrice web freelance qui répond à nos questions.

Bonjour Flore, quel âge as-tu et où vis-tu ?

J’ai 29 ans et mon conjoint et moi vivons actuellement à Paris.

Quelles sont les différentes prestations / missions que tu réalises aujourd’hui ?

Je suis rédactrice web. Je traite de sujets administratifs et juridiques, mais aussi de thématiques culturelles (ma marotte !).

J’écris principalement des articles de blog, et plus spécifiquement des textes relativement longs avec une dimension didactique.

Mes clients présentent ces écrits sur leur site. Ils leur permettent d’informer leurs propres clients sur des thèmes qui touchent à leur activité. Dans cette même logique, je réalise aussi des pages de site internet, des livres blancs ou encore des guides.

Plus d’informations sur mon profil LinkedIn.

Depuis quand es-tu freelance ? Qu’est-ce qui t’a fait prendre cette décision ?

Je suis freelance depuis un peu plus d’un an. Auparavant, je travaillais dans le milieu de l’Art, un domaine qui revêt toujours une grande importance pour moi, mais dans lequel j’exerçais une fonction qui ne me correspondait plus. Plusieurs raisons m’ont donc conduite à me lancer en freelance.

En premier lieu, avant de choisir un statut, j’ai choisi un métier : celui de rédactrice. Je souhaitais me consacrer pleinement à l’écriture et pratiquer une activité qui ne soit pas routinière.

Objectifs atteints puisqu’en tant que rédactrice, j’écris (forcément) et, même en me spécialisant, j’aborde des sujets sans cesse renouvelés. 

Ma décision a aussi été motivée par la volonté d’être autonome dans la gestion de mon travail au quotidien et, plus largement, par une aspiration à reprendre la main sur mon parcours professionnel. J’aime beaucoup l’idée d’être le moteur de mon activité et de pouvoir conduire ma barque selon mes propres objectifs. 

Enfin, j’ai décidé de passer ce cap pour me réapproprier mon temps et ma liberté de mouvement.

Comme beaucoup, je consacre la majeure partie de mon temps à travailler de sorte que mon mode de travail et ma manière de vivre sont indissociables. Être freelance me permet d’organiser moi-même mes journées et de changer plus facilement de lieu de vie. Pour moi, ces aspects sont libérateurs et épanouissants !

Comment s’est faite la rencontre avec Amédée ?

J’ai découvert Amédée via un article à propos d’une start-up avec laquelle je travaille. J’ai tout de suite apprécié le ton et les thématiques abordées.

Amédée concilie un aspect pratique – rassurant et utile quand on se lance en freelance ! – et une dimension plus prospective.

J’apprécie particulièrement les articles qui abordent le freelancing sous l’angle sociologique. Simple alternative au salariat, réelle mutation du monde du travail ou nouveau mode de vie en adéquation avec des aspirations de plus en plus communes, Amédée explore le freelancing d’une manière attractive sans renoncer à la complexité de ce phénomène.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ta vie professionnelle de freelance ?

Conformément à ce que je souhaitais, devenir freelance m’a permis de me réapproprier mon travail. J’apprécie particulièrement l’autonomie qui est la mienne aujourd’hui. J’aime avoir la possibilité d’aller vers des personnes avec lesquelles j’ai envie de travailler et l’opportunité de traiter de sujets qui m’intéressent.

En deux mots, et de manière un peu cliché, l’autre aspect vraiment positif du freelancing est la mobilité géographique.

Pouvoir vivre à l’étranger ou voyager avec pour seule contrainte la qualité de la connexion internet est un gros plus, surtout quand on a un peu la bougeotte !

Qu’est-ce qui est le plus difficile à gérer ?

Le plus compliqué selon moi est d’arriver à se dégager du temps complètement off.

J’aime beaucoup mon travail et je suis assez pointilleuse ce qui fait que j’ai encore du mal à borner mon temps de travail.

À quoi ressemble ton client idéal ?

Mon client idéal est au clair avec ses attentes et n’a pas de difficultés à me les communiquer, avant et pendant la mission. Il est conscient de la nécessité d’exposer en détail sa demande avant afin de pouvoir connaître le tarif correspondant : il pense en termes de bénéfices plus qu’en termes de coûts.

De manière générale, je travaille avec des entreprises qui ont une stratégie de contenu bien définie et connaissent pleinement les avantages de cette façon de communiquer.

Si tu avais un conseil à donner aux freelances qui nous lisent, quel serait-il ?

Je conseillerais à ceux qui se lancent d’être à la fois investis dans leur travail, disponibles et patients.

Je leur suggérerais également d’apprendre à présenter leurs services de manière simple et de ne pas négliger l’aspect relationnel du freelancing.

Amédée
Génie indépendant

Génie indépendant depuis des siècles, je partage aujourd’hui mes aventures avec vous, indépendants de tout poil et de tous horizons. Actu, bons plans, témoignages ou libres palabres, je vous apporte les meilleures infos pour que vous puissiez profiter au mieux de votre indépendance.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Les freelances et la Passion Economy

De nouveaux modèles économiques commencent à prendre forme : des modèles où une personne seule peut générer des milliers d’euros de revenus mensuel “simplement” en...

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?