Plateformes pour freelances : les pours et les contres

Les plateformes de mise en relation freelance – entreprise poussent comme des champignons depuis quelques années. Généralistes ou ciblées sur un corps de métier, on en compte des dizaines. Sont-elles réellement intéressantes pour les freelances ? Constituent-elles un bon apporteur d’affaires ou un intermédiaire superflu ? Voici les pours et les contres d’Amédée sur les plateformes de mise en relation.

LES POURS

Pour prendre confiance lorsqu’on se lance

Se lancer en freelance peut faire peur, notamment lorsqu’on ne sait pas comment gérer la partie administrative. Les plateformes, pour certaines, aident à cadrer cet aspect : modèles de devis et de facture déjà établis, mentions légales pré-rédigées, etc. Certaines plateformes exigent aussi les documents légaux à fournir aux entreprises pour pouvoir travailler « dans les règles de l’art », ce qui permet d’être au point lorsque vous aurez des clients hors plateformes.

Pour trouver des clients, même sans réseau

Lorsqu’on se lance, et même bien après son lancement, il est parfois difficile de trouver des missions sans un réseau solide. C’est là le plus gros atout des plateformes : elles vous offrent un réseau étendu, parfois national ou international. Pas besoin de prospecter à droite à gauche (même si c’est parfois utile), la plateforme fait plus ou moins la prospection pour vous.

La sécurité pour le freelance et le client

Les plateformes ont l’avantage d’être très sécurisantes : clients peu fiables ? Peur des impayés ? 

 Avec la plupart des plateformes, vous bénéficiez d’une assurance qui vous garantit d’être payé. Certaines bloquent même les fonds avant le début de la mission, pour pouvoir assurer le paiement, et ce, sous quelques jours.

Le client, de son côté, a également la garantie de pouvoir signaler le freelance à la plateforme s’il ne livre pas la commande.

Pour améliorer sa vitrine web

Affirmer sa présence sur le web est indispensable quand on est freelance. Grâce aux plateformes, on vous trouve facilement en ligne, votre profil est consultable sur plusieurs supports, ce qui rassure les prospects sur votre professionnalisme et votre implication dans votre activité. Certaines plateformes permettent même de monter un portfolio. Attention cependant à être cohérent sur vos présentations entre les différentes plateformes et réseaux !

Des missions rapides et ponctuelles

Last but not least, le dernier avantage des plateformes freelance – entreprise serait sûrement les « missions de dépannage ». 

Pendant un creux d’activité, entre vos missions régulières, il vous reste un peu de place ? Ces plateformes peuvent souvent vous apporter des missions de courtes durées, rapides à réaliser, qui viennent mettre du beurre dans les épinards.

LES CONTRES

Une offre inégale entre les différentes plateformes

Dans l’offre abondante de plateformes dédiées aux freelances, on a souvent du mal à dégoter celles qui valent réellement notre intérêt. Certaines plateformes sont complètement à l’avantage des entreprises et tirent les prix vers le bas, d’autres ne laissent la place qu’aux prestations low-cost. Avant de vous inscrire, vérifiez que les plateformes correspondent à votre profil et à votre cible.

Un coût parfois élevé

Certaines plateformes sont payantes à l’inscription, d’autres à l’abonnement, et d’autres prélèvent une commission sur chaque prestation. On peut alors arriver jusqu’à 30 % du montant de la prestation, prélevé par la plateforme. Il faut donc être vigilant à ce coût et s’assurer que vous puissiez le répercuter sur vos tarifs.

Une forte concurrence, parfois décourageante

Certaines plateformes encouragent largement la concurrence, notamment celles qui fonctionnent par appels d’offres. Une concurrence qui peut parfois être réellement décourageante et jouer sur votre motivation quotidienne. Pire, cet environnement concurrentiel est parfois source d’un stress très prenant. Gardez bien à l’esprit le type de clientèle que vous visez et la valeur de vos services.

Des prix tirés vers le bas

Les plateformes qui fonctionnent par appels d’offres, additionnées un à environnement hyper concurrentiel, reviennent bien souvent à casser complètement les prix du marché. Pour obtenir des missions, certains freelances s’engagent dans une course au tarif le plus bas.

Certaines plateformes soutiennent même le travail « gratuit » : un client fait un appel d’offres, les freelances réalisent sa commande, et le client choisit le projet qui lui plaît le plus et rémunère seulement le freelance sélectionné. Méfiance sur ce type de plateformes qui dévalorisent complètement le travail des freelances… et l’estime de soi !

Un investissement parfois sans retour

Avant de vous engager sur une plateforme, n’hésitez pas à éplucher les informations à disposition ainsi que les avis. Parfois, l’investissement ne vaut réellement pas le coup. On parle d’investissement financier, pour les plateformes payantes à l’entrée, mais aussi de temps : les plateformes exigent des profils extrêmement complets et précis, souvent encore plus détaillés qu’un CV. Pour ne pas perdre une semaine de travail à s’inscrire partout, faites un bon repérage avant.

Gaëlle Delhon
Rédactrice

Diplômée en gestion commerciale des structures culturelles et d’une licence en journalisme, passionnée par l’écriture web, j’ai décidé d’en faire mon métier.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

freelance vente collectif
08/12/2018Palabres

Freelances, chassez en meute

L’union fait la force, c’est peut-être un poncif, mais c’est particulièrement vrai quand on est un freelance qui cherche à vendre ses services. Plusieurs collectifs...

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Amédée vendeur d’élite • DÉCEMBRE

Avec le soutien bienveillant de