Être freelance à Metz

À la croisée des chemins entre la France, la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, à seulement 1h20 de Paris depuis l’arrivée du TGV Est, à la fois industrielle et culturelle, Metz est une ville étonnante qui s’avère être une alternative convaincante pour de nombreux freelances.

Les repères des freelances à Metz

Un nom étrange pour un lieu étrange. Tiers-lieu de création de production et d’innovation artistique et numérique, voilà comment se défini lui-même cet établissement porté par les collectivités locales. Vous y voyez plus clair ? Que ce soit le cas ou non, on vous conseille vivement d’aller y faire un tour, le lieu propose une telle variété de choses, qu’il faudrait vraiment être totalement apathique pour n’y trouver aucun intérêt. Situé dans des anciens dépôts de bus, BLIDA met à disposition des créateurs et des innovateurs en tous genres pas moins de 25000 m² dont un studio photo, un makerspace, un studio de création de spectacle vivant, un atelier de sérigraphie, un atelier de création de bijoux, un entrepôt partagé et… un espace de coworking.

Déco rétro, ambiance douillette, cafés profonds, thés variés, tables spécieuses, wifi sécurisé, le Fox coche toutes les cases du café freelance friendly. Pour nous sauver de la routine, le Fox propose chaque mois à un chef différent de réaliser ses pâtisseries et à un nouvel artiste d’y exposer ses créations. Et, figurez-vous que ce courageux petit Fox ouvre à 6h30 du matin ! Situé à deux pas de la gare, vous pourrez même passer y prendre votre café avant de monter dans le premier train pour Paris. Pour vous consoler de ce réveil douloureux l’équipe affiche chaque jour une nouvelle citation qui vous redonnera le sourire. Rusé l’animal !

Lieu de toutes les créations, sauvage et débridé, alternatif, engagé, ou plus simplement, punk, ce château-hangar réjouira les plus tatoué(e)s d’entre-vous. Incarnation de la TAZ d’Hakim Bey, le Château 404 est un concentré d’énergie créatives et festives. Concerts, installations, performances, DJ sets sans pitié, nous ne vous promettons pas la paix perpétuelle, mais plutôt un gros shoot de créativité en intraveineuse.

Rencontre avec Sarah, freelance à Metz

Bonjour Sarah, peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours ?

Volontier ! J’ai 29 ans, je suis photographe, je travaille surtout sur des pubs et des reportages dans le domaine du luxe : gastronomie, alcool, artisanat, art… À côté de ces activités, je développe mes propres projets artistiques, je m’intéresse en particulier aux rapports de la femme à sa propre image. Je me suis installé à Metz il y a un an.

Pourquoi avoir choisi Metz ? Qu’est-ce qui te plaît le plus dans la vie messine ? Quelles sont les difficultés majeures ?

Je suis née à Paris, j’ai toujours vécu en région parisienne (Paris, Villeneuve-la-Garenne, Bagneux), mes clients sont pour la plupart, basés dans la capitale, mais je commençais sérieusement à saturer de cette vie jusqu’au point de perdre le plaisir que j’éprouvais autrefois dans mon métier. Les transports bondés, la promiscuité, le bruit, le stress… Chaque prise de vue étaient devenu un effort. Sans compter le coût de la vie, notamment du logement. Après avoir fait mes armes à Paris, il était temps que j’aille voir ailleurs.

Mon copain étant originaire de Moselle, nous avions déjà quelques amis installés à Metz et apparemment très heureux de cela. Étant tous les deux assez casaniers de part notre métier, c’était important pour nous d’avoir déjà des amis sur place. J’avais aussi besoin de rester à moins de deux heures de Paris et, aujourd’hui, avec le TGV Est, Metz est à seulement 1h20 de la capitale.

Mon quotidien a radicalement changé : je me déplace à pied ou à vélo, je pars pour des expéditions cueillette le weekend, nous avons de la place, chaque jour je découvre de nouvelles choses, je respire, et je retrouve le plaisir de créer ! Metz est une ville active artistiquement parlant, je passe d’ailleurs pas mal de temps au centre Pompidou. Il y a des événements tout le temps, on sent que la ville se développe. Pour rien au monde, je ne ferais marche arrière.

La difficulté majeure est dans la tête des clients. Ils faut qu’ils me pensent à Paris pour qu’ils me prennent au sérieux. J’ai bossé pour des magazines prestigieux, des grandes marques de luxe, des agences ultra-pointues, mais attention, si on apprend que je vis à Metz, c’est fini pour moi… C’est ce que m’a dit mon agent, c’est hallucinant, mais c’est comme ça que ça se passe. Du coup, ma boite est basée à Paris, j’évite de dire que je vis à Metz, du moins au début.

Où trouves-tu tes clients ? Sont-ils de la région ?

Je bosse avec les mêmes clients que quand je vivais à Paris. Le client final peut être de partout dans le monde, mais les agences de pub avec qui je travaille sont généralement parisiennes. Je retourne à Paris en moyenne deux fois par mois, mais mon copain, créateur d’images de synthèse, n’y retourne jamais. Ça dépend vraiment de ton job.

Quels conseils donnerais-tu à un freelance qui se lance à Metz ?

De prendre part à la vie culturelle messine (comme le festival Constellation), de sortir le soir et de s’ouvrir aux pays frontaliers. Certains freelances, notamment les développeurs, profitent à fond de la proximité du Luxembourg, de la Belgique et de l’Allemagne. C’est un autre atout Metz, à la fois proche de Paris et de trois pays européens.

Amédée
Génie indépendant

Génie indépendant depuis des siècles, je partage aujourd’hui mes aventures avec vous, indépendants de tout poil et de tous horizons. Actu, bons plans, témoignages ou libres palabres, je vous apporte les meilleures infos pour que vous puissiez profiter au mieux de votre indépendance.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

freelance vente collectif
08/12/2018Palabres

Freelances, chassez en meute

L’union fait la force, c’est peut-être un poncif, mais c’est particulièrement vrai quand on est un freelance qui cherche à vendre ses services. Plusieurs collectifs...

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Amédée vendeur d’élite • DÉCEMBRE

Avec le soutien bienveillant de