Freelance : Comment développer ton activité avec Medium8 minutes de lecture

Quand on est freelance, il est important de construire sa marque sur les réseaux sociaux : dire qui l’on est, ce que l’on fait et pour qui on le fait. Mais certains réseaux, comme Medium, favorisent une décélération et un approfondissement qui sont tout aussi importants pour être pris au sérieux qu’un personal branding soigneusement construit.

Pourquoi utiliser Medium

Medium, pour faire court, est une plateforme de blogs qui se double d’un réseau social. En termes de blogging, ses avantages sont nombreux : une interface simple, joliment designée, qui fait la part belle au texte. Pas de choix à faire parmi des centaines de templates, pas de back office plus ou moins ergonomique : on se crée un compte, on écrit, on publie, et puis c’est tout. “J’utilise Medium en remplacement de mon blog que je maintenais entre 2004 et 2010, explique Thibaut Thomas, consultant freelance en communication. Je l’avais arrêté quand les réseaux sociaux ont pris le pas sur les blogs, et ensuite j’ai choisi cette plateforme, qui est plus facile pour créer des contenus beaux sans avoir à s’embêter à maintenir son blog. Et puis c’est aussi la communauté qui m’y a fait venir : ça fait sens dans mon métier d’être sur Medium.”

C’est l’autre avantage de Medium : la communauté. Un peu comme sur Tumblr, on peut suivre les comptes qui nous intéressent et se voir proposer des contenus en fonction des intérêts qu’on a sélectionnés en s’inscrivant. La landing page de Medium ressemble ainsi à un magazine en ligne sur les sujets qui vous intéressent le plus. En termes de fonctionnalités sociales, l’équivalent du “like” est le “clap”, un applaudissement pour dire que vous avez aimé l’article que vous venez de lire. Il est bien sûr possible de commenter et de bookmarker les articles, de surligner des passages et de les partager en un tweet. Si vous y passez un peu de temps, vous pouvez vous former une belle communauté d’auteurs qui réfléchissent sur les mêmes sujets que vous — c’est un peu l’équivalent d’avoir une timeline bien construite sur Twitter, mais avec des contenus plus fouillés.

Écrire sur Medium

Sur Medium, le nerf de la guerre est le texte. Il faut donc avoir des choses à dire, et avoir envie de les développer un peu plus que dans un thread Twitter ou un post Facebook. “J’écris quand j’ai un sujet qui me force à prendre la parole : parfois je vois passer un truc et ça m’obsède, donc j’écris”, explique Thibaut Thomas. “Mon métier, c’est de produire du contenu, et l’exercice du blog a de vrais avantages en termes de réflexion.” Autre atout : cela fixe davantage les choses qu’un post ou un tweet qui sera rapidement chassé au bas de votre timeline. Sur Medium, vous construisez une collection d’articles qui reflètent l’évolution de votre pensée et auxquels vous pouvez toujours vous référer. Plus qu’un outil de personal branding, Medium est donc une plateforme qui, bien utilisée, peut vous permettre d’asseoir votre légitimité sur votre sujet. Ce qui implique d’apprendre à écrire.

Écrire, c’est un métier, et ce n’est peut-être pas le vôtre. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas pondre des articles intelligents et bien tournés sur votre domaine d’expertise. En revanche, il y a quelques règles à suivre — qui sont d’autant plus cruciales que Medium est une plateforme épurée qui met vraiment en valeur les mots. Autant bien les choisir.

Première étape : Anglez votre sujet

Si vous écrivez sur un thème que vous maîtrisez très bien, la tentation peut être grande d’y mettre un peu tout ce que vous savez, de faire des passerelles avec d’autres thématiques qui vous intéressent, de suivre le flot de vos pensées et voir où ça vous mène… bref de faire un fourre-tout de ce qui vous passionne, mais qui ne sera pas forcément intelligible pour quelqu’un d’autre. C’est votre espace, vous avez la possibilité d’écrire autant que vous le voulez, alors il ne s’agit pas de pondre un article-fleuve définitif. Écrivez plutôt des articles courts et dont l’intention est claire.

En pratique :
Si j’ai envie de partager des conseils sur l’écriture de fiction, je ne vais pas faire un article intitulé “Comment écrire un roman en 10 étapes”, mais plutôt une série de posts sur la construction des personnages, comment utiliser le dialogue, les différentes méthodes pour élaborer l’arc de son histoire, etc.

Deuxième étape : Soyez pédago

N’oubliez pas que vous écrivez pour des gens qui connaissent votre domaine, mais aussi pour des néophytes : par exemple, en tant que journaliste, il m’arrive d’aller faire un tour sur la page Medium d’un entrepreneur ou d’une experte pour mieux comprendre leur travail et surtout voir comment ils l’expliquent avec leurs mots à eux. Le fait que ce soit votre espace d’expression ne vous exonère pas de le rendre accessible à tous, bien au contraire.

En pratique :
Définissez les termes-clés de votre secteur et évitez le jargon.
Quelques chiffres-clés et un peu de contexte ne font jamais de mal.
Faites des phrases simples : une idée, une phrase. Pas de propositions subordonnées en rafale, un minimum d’adverbes et d’adjectifs, des verbes forts et bien choisis.
Suivez un plan d’article qui permette de “flécher” votre raisonnement pour le lecteur. Restez toujours concentré sur ce que vous voulez que le lecteur ait compris après vous avoir lu.

Troisième étape : Oubliez un peu le self-branding

Rien de plus agaçant que de lire un article plutôt fouillé et bien écrit qui se termine en : “C’est pour ça que chez nous, nous faisons les choses de telle manière” suivi d’un paragraphe qui explique pourquoi vous êtes la solution. Bien sûr, vous pouvez vous vendre un peu, mais il est toujours artificiel de terminer sur cette note. Une conclusion d’article, c’est l’aboutissement d’un raisonnement. Pas une pub. Essayez plutôt de tisser votre expertise dans la trame de votre article, de manière justifiée et sincère. Et si ça ne s’y prête pas, si vous n’arrivez pas à faire entrer au chausse-pied votre expertise dans un article sur, ce n’est pas grave. Vous aurez l’air plus sérieux et légitime si vous êtes capable de traiter un sujet en profondeur sans forcément vous mettre dans l’équation. C’est aussi comme ça qu’on construit une position d’expert.

Et pour comprendre plus en détail comment tirer le meilleur profit de la plateforme, le blog de Medium a fait un guide très utile, du choix du sous-titre au format d’image en passant par l’utilisation des intertitres et exergues.

Construire sa communauté sur Medium

L’autre aspect important de Medium, c’est la possibilité d’y construire une communauté. L’objectif étant à la fois de trouver les publications qui vont vous permettre de faire votre veille et d’approfondir votre réflexion, et de faire grandir l’audience de la vôtre. Le blog officiel de Medium donne toute une série de conseils tout à fait pertinents pour construire sa communauté. En voici les principaux points :

  • Commencez par suivre les publications et les gens qui vous intéressent. Explorez les différents tags, bookmarkez et partagez ce qui vous interpelle.
  • Participez aux conversations en répondant aux articles. La fonctionnalité “Commentaires” de Medium vous permet d’écrire une réponse sous forme d’article, et donc de poursuivre la conversation de manière approfondie.
  • Répondez aux commentaires, taggez les personnes dont vous aimeriez avoir l’avis sur votre texte, posez des questions à vos lecteurs. Nick Wignall, de The Writing Cooperative, explique comment se faire des “amis Medium” l’a aidé à se motiver pour écrire et à faire grandir sa communauté naturellement.
  • Misez sur l’humain : “Nos données montrent que les individus récoltent davantage de recommandations, de réponses et de partages que les comptes de marque ou d’entreprise”, indique Medium. Cela veut dire qu’un contenu sincère et honnête a plus de chance de marcher qu’un sales pitch déguisé en article (on en revient à l’étape 3 de l’écriture).
  • Enfin, quelques tactiques de croissance : synchronisez votre Medium avec Twitter et Facebook, partagez systématiquement vos posts Medium sur les réseaux sociaux, choisissez des titres accrocheurs et écrivez des phrases-choc faciles à partager, utilisez les tags de manière stratégique.

Dans la partie “Stats” de votre profil, vous pourrez suivre les effets de cette stratégie en observant le nombre de vues, le pourcentage de “reads” (ceux qui ont lu le texte jusqu’au bout), le nombre de fans (ceux qui ont applaudi en fin d’article), mais aussi la provenance et des visites et les centres d’intérêt de vos visiteurs — très utile pour comprendre qui ils sont et ce qui leur plaît.

Thibaut Thomas avertit toutefois sur les effets délétères de l’omniprésence des statistiques : “Medium est très bien fait pour les analytics, mais du coup on reste dans la course au nombre de likes. On se concentre plus sur le résultat en termes de reprise et d’applaudissements que sur ce qu’on voulait dire pour soi.” Pour lui, cela peut faire perdre l’objectif de vue — réfléchir, écrire et publier — et créer plus de douleurs qu’autre chose : “J’ai bien senti le stress et la déception, alors que j’ai écrit quelque chose dont je devrais être fier, quand ce n’est pas particulièrement repris.” Sa résolution : utiliser l’écriture en ligne comme un “portfolio de ma réflexion plus qu’un outil d’acquisition de contacts.”

C’est un point important. Nos vies professionnelles et nos vies intimes sont de plus en plus étroitement liées, particulièrement quand on est freelance, et particulièrement sur les réseaux sociaux. Pour rester intéressé et bon dans ce qu’on fait, il me semble à moi aussi indispensable de se ménager des espaces de respiration intellectuelle qui ne soient pas pollués par l’obsession de l’audience, de l’acquisition de clients, du clout. Écrire est une très bonne manière de faire travailler votre cerveau sans corréler ce travail à une obligation de performance : profitez-en !

Philothée Gaymard
Journaliste indépendante

Je suis journaliste et rédactrice freelance depuis tout début 2015, après quatre ans passés chez Usbek & Rica. J’écris sur le genre, l’innovation, le développement durable et parfois un mélange de tout ça.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?