Sébastien, l’indépendance comme une évidence

Année après année, Sébastien a bâti la carrière qui lui ressemble. Rencontre avec un indépendant avisé.

Quel est ton métier ?

Mon coeur de métier est le référencement naturel et le développement du business de mes clients à travers l’acquisition de trafic qualifié, mais je suis aussi éditeur de sites. Des sites que j’ai créés de toute pièce ou que j’ai achetés ces dernières années. Enfin, j’investis également depuis quelques mois dans des startup dont le sujet me touche ou que j’accompagne en mettant mes compétences webmarketing à leur service. Finalement, je marche au « plaisir » et à ce qui favorise les rencontres.

Depuis combien de temps es-tu freelance ?

Cela fait 5 ans maintenant. Soit la moitié de ma courte carrière, que le temps passe vite !

Que faisais-tu avant d’être freelance ?

J’ai appris mon métier en agence et chez l’annonceur, sur des problématiques d’acquisition de trafic et d’optimisation de la conversion. Une partie de mon métier d’aujourd’hui.

Pourquoi avoir fait ce choix ?

J’étais arrivé à moment de ma carrière et de ma vie où j’avais besoin de davantage de liberté sur mes choix et ce que j’avais envie de faire. J’étais arrivé au bout d’un cycle et au bout du statut de salarié. L’impression de tourner en rond dans mon bocal comme un poisson rouge…

« Le passage en freelance a donc été comme une évidence. Il a été l’occasion de faire un travail sur moi-même, d’identifier ce sur quoi je voulais progresser et le type de vie que je voulais mener. Une première étape nécessaire qui ouvrait la porte aux suivantes et déclencherait beaucoup d’autres choses par la suite. »

Quel est ton statut (AE, SARL, SASU, Coopérative d’activité et d’emploi…)

Je suis en statut EURL. J’étais passé par l’auto-entreprenariat pendant mes deux dernières années de salariat pour mettre le pied à l’étrier.

Qu’est-ce qui est le plus difficile ?

La séparation entre vie privée et vie pro n’est pas toujours évidente. En passant freelance, la porosité entre les deux mondes a tendance à augmenter et cela nécessite parfois un gros travail sur soi pour bien séparer les deux univers et éviter que l’un ne « bouffe » ou ne gâche l’autre. Je n’ai d’ailleurs toujours pas trouvé la solution (mais je me soigne) c’est un effort constant.

Qu’est-ce qui te plaît le plus ?

Le fait que la route ne soit pas encore tracée et qu’il y ait tant de choses à écrire ! J’ai le sentiment d’avoir retrouvé la pleine liberté de mes choix – même si ça ne m’empêche pas de faire des erreurs – et j’apprécie cela plus que tout. Il y a aussi les rencontres. Les dizaines, centaines de rencontres que j’ai pu faire à Mutinerie, à Remix et ailleurs, avec des partenaires, des clients, des coworkers devenus désormais amis, et venant de milieu et d’univers que je ne connaissais pas et qui m’enrichissent au quotidien.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer ?

Savoir s’entourer et ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort. C’est dans ces situations qu’on en apprend le plus sur soi.

« L’entrepreneuriat est une aventure humaine unique qui n’est pas toujours rose, mais elle est en quelque sorte un accélérateur de vie. Il ne faut donc pas hésiter à persévérer et à tenter sa chance. « 

Des références ? Un book à partager ?

Allez, petite promo pour les projets qui me tiennent à coeur : Evolutionary, Prizoners, et Jaeger-LeCoultre.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Ca devrait vous intéresser

07/03/2018Non classéPalabres

Pour trouver un job, lancez-vous en freelance

Si salariat et freelancing sont encore souvent présentés en opposition, la flexibilité grandissante du marché du travail a rendu leurs frontières poreuses. Il n’est...

Gokam
05/03/2018Témoignage

François, freelance déterminé

SEO, Google Adwords, Web Analytics, cela fait plus de 10 ans que François aide les entreprises à soigner leur visibilité en ligne. À son compte depuis 4 ans, il est...

NIcolas Picand Freelance
14/11/2017Témoignage

Nicolas, freelance libre comme l’air

Bientôt 7 ans que Nicolas s’est lancé à son compte. Ce qui ne devait être qu’un complément d’activité est finalement devenu son activité principale. Il nous raconte...

Retrouve Amédée sur

Like Amédée

Abonnement

Qui est Amédée ?

Amédée à la recherche du temps perdu • NOVEMBRE

Avec le soutien bienveillant de