Les 10 commandements du freelance pour être efficace en télétravail12 minutes de lecture

Il est loin le cliché du freelance paria, vulgaire « travailleur en pyjama », « sans horaire », « sans attache » et « sans boulot fixe ».

Maintenant qu’employeurs, salariés, fonctionnaires et freelances ont, de gré ou de force, été confrontés à la réalité du home office, les perspectives ont évolué. Contrairement à la grande majorité des salariés, le freelance n’a pas attendu les grèves et confinements à répétition pour s’essayer au télétravail. Télétravailleur aguerri, il a su développer au fil des années quelques réflexes de survie.

Espace dédié, équilibre de vie, cadre à poser, voici les 10 commandements du freelance pour être vraiment efficace en télétravail…

N°1 : Un espace de travail dédié tu installeras

Nous avons tous expérimenté le télétravail sur un coin de table de la salle à manger, assis sur le canapé, devant la fenêtre pour capter LE rayon de soleil de la journée, ou encore allongé sur le lit (voire dans le lit). Ah, les joies du télétravail ! Pourtant, dans les faits, rien n’y fait. Si ces espaces de vie ont pu, temporairement, vous accueillir pour travailler, leur vocation n’en est pas moins de rester des espaces de vie. Autrement, vous courrez le risque de tout mélanger : participer à une visio-conférence en pyjama et dîner en solo devant votre ordi.

Non, il y a un temps pour tout et un lieu pour tout. Si vous avez le luxe de pouvoir consacrer une pièce ou un espace dédié à votre travail, alors il ne faut pas hésiter : foncez ! Vous gagnerez indéniablement en concentration et en productivité. Il suffit d’un coin tranquille (idéalement avec une porte que l’on peut fermer), une table, une chaise confortable et une bonne connexion internet. Simple, basic, efficace. Mais si votre installation à vocation à durer, alors mieux vaut l’incarner. Comme au bureau, apportez-y des touches personnelles : une photo, une punch-line qui vous booste, votre planning de la semaine, un écran et une souris ergonomique… Bref, apprivoisez les lieux et investissez-vous, vous n’en serez que plus engagé dans votre travail !

N°2 : Une routine matinale tu instaureras

Le télétravail a l’avantage de supprimer le redoutable temps de trajet domicile-bureau. Un temps souvent perdu à ruminer dans les transports en commun sous l’aisselle du voisin. Travailler à domicile offre au freelance la possibilité de se réapproprier ce précieux temps, d’ordinaire gaspillé. Imaginez une ou deux heures par jour qui vous sont soudainement données, gratuitement… Qu’en feriez-vous ? Bien sûr, vous pouvez en profiter pour dormir et vous lever in extremis cinq minutes avant de commencer un Zoom avec votre client. Mais vous pouvez aussi mettre ce temps à profit. C’est ce qu’on appelle la « morning routine », une méthode infaillible pour débuter sa journée du bon pied. Réveil en douceur, méditation, petit-déjeuner vitaminé, sport et lecture… Peu importe vos activités, ce qui compte c’est qu’elles vous mettent dans de bonnes conditions pour vivre au mieux votre journée.

N°3 : Une tenue adaptée tu enfileras

L’habit ne fait pas le moine, mais il a bien plus d’impact que vous pensez. Il vous est probablement arrivé de croiser votre reflet blafard, jogging débrayé, cheveux gras ou barbe mal rasée un jour de télétravail. À cet instant, qu’avez-vous pensé ? « Je suis nul-le », « moche », « déprimé-e »… Et vous avez probablement détourné le regard pour broyer du noir. Le soin que l’on porte à son image en dit long sur l’estime de soi. En présentiel, vous preniez le temps de vous doucher, vous maquiller/raser et de choisir une jolie tenue pour traverser la ville et aller travailler ? Alors en télétravail aussi, efforcez-vous de conserver ces bonnes habitudes. Bien sûr, vous pouvez adopter une tenue plus « casual » et mettre votre costard au placard. Mais ne négligez pas votre image, car c’est celle que vous renvoyez aux autres et à vous même…

N°4 : Des horaires fixes de travail tu respecteras

C’est la grande tentation du freelance en télétravail. Être si libre et autonome que cela en devient anarchique. Pas d’horaire, pas de cadre, pas de contrainte, pas de limite. Résultat ? Vous vous levez à midi et travaillez jusqu’à minuit. À ce jeu-là vous risquez gros. Tant vos proches, que vos clients, ne tarderont pas à vous reprocher cette absence de rythme. Au contraire, un cadre de travail vous permet de préserver cette « work-life balance ». Le juste équilibre qu’il faut entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale. Concrètement ? Fixez votre emploi du temps comme si vous alliez travailler au bureau. Après tout, télétravail ou pas, vous travaillez non ? Alors tenez-vous en aux horaires de bureau.

Structurer votre journée, avec des plages horaires de travail et de pauses (déjeuner, café), vous permettra de retrouver votre pleine productivité. Et votre cerveau en a besoin ! Car cet organe incroyable est extrêmement sensible à son environnement : ainsi la lumière du jour a un impact redoutable sur votre horloge interne. Ce n’est donc pas un hasard si l’on travaille le jour et dort la nuit. En clair, il interprète les informations de manière binaire : soit vous travaillez, soit vous vous reposez.

N°5 : Les bons outils tu adopteras

Avec la digitalisation du travail, le freelance a récemment eu accès à un panel d’outils incroyables pour l’aider à télétravailler efficacement. On ne vous présente plus les incontournables Zoom et Google Meet qui ont pulvérisé les records de fréquentation ces derniers temps. Mais il en existe bien d’autres et dans tous les domaines. On peut citer ainsi pêle-mêle Google Agenda, Trello ou Todoist qui permettent d’organiser son planning, mais aussi Slack pour discuter de manière formelle ou informelle en équipe, ou encore Google Drive pour travailler à plusieurs sur un document. Avec les bons outils, vous gagnerez non seulement du temps, mais aussi en performance et productivité !

N°6 : Des moments de pause tu t’accorderas

Télétravail rime avec travail. De ce côté-ci pas de secret, il implique de travailler. Pour autant, que votre activité soit exercée dans des bureaux dédiés ou à domicile, votre journée ne doit pas se résumer au travail. Pas question pour le freelance de tomber dans le sordide « métro-boulot-dodo » version home-office. Votre cerveau n’est pas une machine et, comme votre corps en général, il a besoin de pauses.

Il y a les pauses règlementaires (pipi, café, déjeuner). Mais vous devez aussi veiller à vivre des moments de détente et de partage dans votre journée. En télétravail, rien ne devrait vous empêche de participer à un cours de yoga en ligne sur le déjeuner, de prendre l’apéro (même en Zoom) avec les copains, de vous promener dans un parc et de dîner en famille. Prendre des pauses, des vraies, vous maintiendra motivé et concentré tout au long de la journée.

N°7 : La méthode Pomodoro tu éprouveras

Si vous éprouvez des difficultés à cadrer vos temps de travail et de repos, il reste une botte secrète à adopter sans tarder : la méthode Pomodoro. Ce nom vous évoque vaguement quelque chose… Une tomate peut-être ? Oui, mais pas n’importe laquelle… LE minuteur pomodoro qui trônait dans toutes les cuisines des mamas italiennes ! Développée par Francesco Cirillo à la fin des années 80, cette méthode est simplissime mais bougrement efficace. D’abord, décidez de la tâche à accomplir. Ensuite lancez un minuteur de 20 minutes. Travaillez pendant ce timing sans vous autoriser la moindre distraction (téléphone, mail, interruption). Une fois que la sonnerie retentit, vous bénéficiez de 10 minutes de pause bien méritée. Chaque cycle de 4 pomodori, vous pouvez vous accorder une pause plus longue (20-25 minutes). Testée et approuvée, elle est à la portée de tous et disponible en application gratuite. Top, chrono !

N°8 : Un lien écrit et visio tu garderas

« Loin des yeux, loin du cœur » dit le dicton. En télétravail, le freelance doit prendre garde à ne pas négliger sa relation avec ses clients. Rien n’est plus important que d’entretenir ce lien. Veillez donc à programmer régulièrement des rendez-vous d’étape. Alternez entre la communication synchrone (en direct) et asynchrone (écrit). Une visio-conférence pour lancer un projet, doublé d’un mail de compte-rendu. Des échanges écrits à mi-parcours pour le tenir informé de l’avancée du dossier. Un sms pour répondre à une interrogation rapide et un call de clôture à chaque projet terminé. Tous ces rendez-vous vous permettent de nourrir et entretenir une relation de travail et de confiance. Ne les négligez pas !

N°9 : Des rencontres réelles tu programmeras

C’est le grand mal qui affecte les travailleurs en freelance : la solitude. Selon une étude publiée en 2019 par la plateforme Malt, 27% des freelances affirment souffrir de solitude au travail. Il faut dire qu’en télétravail, loin de la cantine, des collègues et de la machine à café, seul face à son écran, on a vite fait de se sentir isolé. Pour rester motivé et ne pas perdre en efficacité, il faut prévoir des rencontres : réelles cette fois ! Il y a bien sûr ce premier cercle immédiat : les proches qui partagent votre lieu de vie. Mais allez plus loin… Le commerçant chez qui vous passez régulièrement, votre voisine d’à côté, ou votre ami-e avec qui vous avez la possibilité de déjeuner. Activité bénévole, artistique, sportive, culinaire ou même sortie de première nécessité, peu importe tant que vous bougez et voyez du monde !

N°10 : Un espace de travail secondaire tu envisageras

Qu’on soit en freelance ou salarié, le télétravail ne doit pas nécessairement être envisagé comme une option à plein temps, en « full remote ». Vous avec une alternative au format binaire : « tout ou rien ». Ce n’est qu’une question d’équilibre. À vous de jauger la formule adaptée à vos contraintes personnelles et votre personnalité. Vous pouvez parfaitement alterner entre le travail à domicile et des journées dans un espace partagé (chez le client, en coworking, en coliving). Il vous suffit simplement de trouver le rythme qui vous convient et le lieu adapté.

Finalement, qu’on soit freelance ou salarié, en télétravail ou dans des bureaux partagés, votre bien-être et votre productivité dépendent du cadre et des limites que vous vous fixez. Télétravail ou non, on a toujours tendance à déborder. Le temps de détente grignote les horaires de travail et la vie professionnelle envahit la vie personnelle. Au fond, ce ne sont pas simplement 10 commandements qu’il convient de respecter, mais sa propre règle de vie. Celle qui respecte l’équilibre dont vous avez besoin.


Photo de couverture : Yasmina H
Photo #2 : Christin Hume

Gabrielle de Loynes
Rédactrice Print – Web, & Photographe Freelance

Je rédige des articles et des reportages pour la presse et les entreprises. Mes sujets de prédilection sont les nouveaux modes de travail, l’écologie, lifestyle et la spiritualité.

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Y a-t-il un âge pour être freelance ?

La question de l’âge revient souvent chez les personnes qui aspirent à se lancer en freelance. Suis-je trop jeune ? Trop vieux ? Est-ce que je pourrai faire ça tout...

Ne me parlez plus de synergies !

Ces prises de contact « out of the blue » ne sont certainement pas à proscrire, mais arrivez avec une vraie proposition. Une proposition dans laquelle chacun peut...

Freelances, êtes vous bien couverts en cas de pépin ? Faites le points sur votre situation !




Avec le soutien bienveillant de



Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?