Les solutions de crédits pour les freelances6 minutes de lecture

Obtenir un crédit quand on est freelance tourne rapidement au parcours du combattant dans un pays où tout a été pensé autour du salariat. Heureusement, cela commence à changer.

Depuis trois ans, les solutions se multiplient pour aider les travailleurs indépendants à accéder au crédit que soit pour boucler un mois difficile, investir dans un nouvel ordi ou carrément acquérir un bien immobilier.

Voici 4 startups qui pourraient bien vous aider à obtenir le crédit dont vous avez besoin.

Aider les travailleurs indépendants à accéder à la propriété, voici le défi herculéen que s’est lancé Fathi Sehla, l’héroïque fondateur d’Achylles.

Achylles peut vous aider de 4 manières différentes :

  • Mise en relation gratuite avec un courtier sélectionné pour vous par rapport à votre profil et votre projet. Le courtier fixera avec vous ses frais de courtage.
  • Coaching pour vous aider à construire un dossier béton et à négocier votre crédit – 350€.
  • Diagnostic immobilier pour vous aider à bien évaluer le bien qui vous intéresse (éviter les vices cachés et tout autre imprévu malvenu) – 300€.
  • Accompagnement spécifique à l’achat d’un logement neuf pour trouver les meilleures offres dans le secteur de votre choix (gratuit)

Les demandes de crédit qui arrivent chez Achylles tournent autour de 400k€, elles concernent l’acquisition d’une résidence principale ou un investissement locatif. Elles sont généralement le fait d’indépendants trentenaires, avec au moins 2 bilans d’historique.

Vous ne saviez pas par où commencer votre projet immobilier ? Maintenant vous savez…

Fondé par Ali Rami, jeune prodige de l’entrepreneuriat, Mansa permet aux travailleurs indépendants, d’avoir accès à un crédit de 500€ à 10.000€ en moins de 10 minutes avec une inscription 100% digitalisée.

Les crédits accordés par Mansa couvrent 3 types de besoins :

  • Le besoin consommation perso (achat d’un véhicule, travaux).
  • Le besoin pro (achat matériel, investissement).
  • Le besoin de trésorerie pour faire face à une période de creux.

Avec bientôt un million d’euros de crédit financés et une belle présence dans l’écosystème freelance, Mansa est définitivement un acteur à suivre.

Faite votre demande en ligne en 5 minutes, recevez la réponse dans les 24h. Si la réponse est positive, vous recevrez la somme demandée sur votre compte en banque 48h plus tard.

Finfrog a été créée en 2016 par Riadh Alimi, diplômé de Centrale Paris et d’Harvard, ancien de McKinsey chez qui il travaillait déjà sur le sujet des prêts à la consommation.

Finfrog propose de prêts de 100 à 600€ remboursable sur 3 ou 4 mois. La société se pose comme un alternative économique et pratique au découvert bancaire qui concerne plus de 10 millions de Français chaque mois selon Panorabanque. 

La startup compte aujourd’hui 60.000 clients – notamment grâce à des partenariats bien sentis avec des plateformes comme Uber Eats, Frichti ou Brigad – et  vient de boucler une levée de fond de 5 millions d’euros pour accélérer son développement.

Une valeur sûre !

L’irrégularité de revenus est l’une des principales difficultés rencontrées par les freelances. Même lorsqu’on a une activité qui roule, on n’est pas à l’abri d’un creux de trois mois. Difficile alors de faire face aux dépenses de la vie courante qui, elles, ne connaissent pas de périodes creuses.

C’est à ce problème des revenus fluctuant des freelances que s’attaque Aria.

Le principe est simple : vous indiquez votre revenu moyen sur l’application Aria et, lors des périodes de creux, Aria vous verse la différence entre le revenus moyen que vous avez renseigné et ce que vous avez effectivement perçu. Lors des périodes fastes, vous remboursez les sommes avancées par Aria.

Les prix proposés par Aria sont transparents et simples à comprendre :

  • 2,90€ : pour obtenir jusqu’à 200€ d’avance
  • 5,90€ : pour obtenir jusqu’à 500€ d’avance
  • 9,90€ : pour obtenir jusqu’à 1000€ d’avance
  • 19,90€ : pour obtenir jusqu’à 2000€ d’avance

Clément Carrier nous en dit plus sur le fonctionnement d’Aria dans cette ITW.

Photo de couverture : bruce mars

Antoine van den Broek
Rédacteur en chef d’Amédée

Indépendant, frère-fondateur de Mutinerie, penseur, acteur et témoin des nouvelles formes de travail, passionné par le développement de communautés, j’aime faire des rencontres et raconter des histoires, deux activités auxquelles je peux me livrer par la grâce d’Amédée

COMMENTAIRES

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Lectures recommandées

Avec le soutien bienveillant de

Like Amédée

Retrouve Amédée sur

Les derniers Tweets

Qui est Amédée ?